Ne changez pas de TV, achetez ce boitier Android

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Pratique, Test , le 31 juillet 2021 09h03 | Ajouter un commentaire

Les tests de Mathieu: Nokia sait aussi transformer votre TV en centre de divertissement par excellence

La Streambox 8000 est ce qu’on appelle un ‘boitier TV’ (ou box TV). Si le logiciel de votre télé vous semble lent ou complètement dépassé, et que vous préférez investir 99€ plutôt que d’en acheter une nouvelle, lisez ce guide…

La stratégie de Nokia n’est pas forcément lisible. Contrairement au suédois Ericsson qui se contente de travailler sur les réseaux mobiles 2/3/4/5G (écoutez l’excellente conversation que nous avons eue avec le patron belge dans le podcast RTL TechTalk), le finlandais Nokia veut que sa marque rayonne dans tous les sens.

On se souvient du fiasco des années 2010, quand Nokia a vendu sa division mobile à Microsoft, qui n’a jamais réussi à imposer Windows Phone. Il en reste cependant quelque chose: HMD Global, qui commercialise des smartphones Nokia en utilisant le nom et quelques brevets liés à la téléphonie mobile (voir mon dernier test à ce sujet).

Cette location du prestigieux nom Nokia existe également sur un secteur qui n’a rien à voir: les télévisions et les boitiers multimédia qu’on peut y brancher. C’est la société autrichienne StreamView qui conçoit et commercialise ces produits. J’ai essayé la Streaming Box 8000 et même si Nokia n’est qu’un ‘autocollant’, ce boitier est bourré de qualité.

A quoi sert un ‘boitier TV’ ?

Si les écrans de télévision ont une durée de vie assez élevée (il n’est pas rare de les garder plus de 10 ans sans rencontrer de problème), c’est moins le cas du logiciel qui les fait tourner. Les fabricants promettent quelques mises à jour, mais ils sont trop occupés à développer la nouvelle version que pour prendre soin des anciennes, vite limitées au niveau de la puissance.

C’est là que les ‘boitiers TV’ prennent tout leur sens. Il s’agit de petits appareils qu’on connecte au réseau (via un câble ou via Wi-Fi), et à la télévision (via un câble HDMI standard). Doté d’une télécommande, ils remplacent l’interface vieillotte ou trop lente de votre télévision.

On peut les considérer comme de petits ordinateurs: ils ont un processeur, de la mémoire, des applications à télécharger.

Streambox 8000 (99€), un concurrent de l’Apple TV

La Streaming Box 8000 de Nokia tourne sous Android TV. Présent partout dans nos vis numériques, Google a revu sa copie pour le logiciel destiné aux télévisions, et il a plutôt bien fait ça. L’interface est fluide, simple et intuitive.

Quelques applications sont déjà préinstallées, comme YouTube, Netflix ou Prime Vidéo. Sur le Play Store de Google version TV, vous trouverez bien entendu Disney+, mais également RTL Play ou RTBF Auvio, qui vous permettent de regarder en direct ou à la demande les programmes belges.

Le gros avantage de la Streambox 8000, c’est sa rapidité d’exécution et le fait qu’il sache ce que vous avez regardé précédemment. Il suffit de la lancer pour reprendre la suite de son programme en un clin d’œil. Je n’ai remarque aucun ralentissement, même en passant de Netflix à Disney, puis de Disney à RTL Play. C’est comme sur un smartphone…


Une bonne intégration avec le reste du matériel: il contrôle tout…

Le seul désavantage à passer pour un boitier externe pour l’interface d’une télévision, c’est qu’il faut de la place sur le meuble, une prise, et croiser les doigts pour que la télécommande du boitier puisse allumer/éteindre la TV et gérer le volume.

Ça dépend de votre configuration. La mienne est alambiquée: j’ai branché la Streambox 8000 en HDMI à une barre de son Sony, elle-même reliée à une TV Samsung, en HDMI également, mais via le port compatible ARC (vérifiez à l’arrière de la TV, vous en avez forcément un).

Dès lors, quand j’allume ma Streambox avec sa télécommande, la barre de son réagit et s’allume, ce qui réveille ma TV également. Bref, tout va bien: je choisis mon programme et je règle le volume, toujours avec la télécommande Nokia (il s’agit du volume sortant du boitier, donc veillez à ce que le volume de votre TV ou barre de son soit réglé au niveau moyen ou fort, selon vos besoins).

La télécommande est rétroéclairée dès qu’on appuie sur un de ses boutons, et elle est également équipée du bouton ‘Google Assistant’, qui permet donc de contrôler ce qui passe à la TV, mais également, entre autres choses plus ou moins utiles, tous les objets connectés de la maison.


Une des meilleures options

99€, la Streambox 8000 est une bonne option pour donner une seconde jeunesse à votre TV sans vous compliquer la vie. Si le logiciel est rapide et permet la diffusion de contenu en 4K, c’est parce qu’il y a une bonne puce (Quad-Core Cortex-A55 et ARM Mali-G31 MP2), 2 GB de RAM et 8 GB de stockage interne. Bref, du bon matériel et du bon logiciel.

Il existe des options plus abordables du côté des entreprises chinoises (l’inévitable Xiaomi en tête), mais le choix est très vaste et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Amazon commercialise désormais ses boitiers (FireTV Stick) en Belgique, tout comme Apple.

Si vous vous posez la question, sachez que la différence avec les Chromecast qu’on retrouve un peu partout, c’est le fait que la box Android TV affiche une interface propre et riche (choix des applications), et qu’il y a une télécommande: vous n’avez plus besoin de votre smartphone. Tout est plus simple et plus rapide, surtout pour mettre sur pause ou baisser le volume. Bon à savoir: un boitier Android TV agit aussi comme un Chromecast: vous pouvez diffuser du contenu à partir de votre smartphone.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire