Super Mario est (encore) de retour sur Switch

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 26 février 2021 16h31 | Ajouter un commentaire

Super Mario, l’un des premiers héros de jeu vidéo, n’a pas pris une ride. L’emblème de Nintendo a fêté ses 35 ans en septembre 2020 (le jeu Super Mario Bros sur NES est sorti le 13 septembre 1985), et connait donc une année particulière, avec pas mal de nouveaux jeux gravitant autour de l’univers du célèbre plombier moustachu. 

Je vous ai déjà parlé de Mario Kart Live, mais il y a eu également Super Mario 3D All-Stars, qui était une version remasterisée pour la console Switch de de trois anciens titres: Super Mario 64 (1997), Super Mario Sunshine (2002) et Super Mario Galaxy (2007). En fait, depuis 2019, ça s’enchaîne, avec des rééditions et des nouveautés: New Super Mario Bros U Deluxe, Super Mario Maker 2, et Super Mario Bros. 35 sont également sortis sur la Switch. Bref, il est fêté, notre Mario. 

En ce début d’année 2021, Nintendo continue sur sa lancée avec Super Mario 3D World + Bowser Fury. Si Super Mario 3D World est effectivement une version retravaillée du jeu sorti sur Wii U en 2013, l’extension Bowser Fury, avec un système de jeu un peu différent, est un contenu inédit. 

Sur la Switch, le jeu est désormais plus joli (Full HD) et plus fluide (60 images par seconde). 

Mario sous un autre angle

Ceux qui connaissent Super Mario 3D World (vu le peu de console Wii U en circulation, ils ne doivent pas être très nombreux) savent que le jeu à apporter une manière différente de contrôler Mario. Ou plutôt, une vue différente, un genre de 3D de plateforme, mais pas vraiment car on ne peut pas contrôler la caméra (la liberté de mouvement n’est pas totale). 

Je m’en souviens pour l’avoir brièvement essayé à l’époque: c’était un bon épisode de Mario, qui apporte un peu de fraîcheur aux innombrables versions traditionnelles de Mario sautant sur des murs de gauche à droite.

Passé la jouabilité, ça reste du Mario traditionnel. Le scénario est mince (le vilain Bowser a capturé des fées qu’il faut sauver), la progression est liée à une carte avec des ‘mondes’ qui comporte des étapes et un château, il faut respecter un timing et ramasser des étoiles. 

Deux originalités

Nouveautés pour l’époque: on peut choisir son personnage, comme dans Super Mario Bros 2, et chacun a sa particularité. Luigi va sauter plus loin, la princesse va flotter avec sa robe, etc.

Également original: le déguisement chat, que tous les personnages peuvent obtenir via la cloche, et qui permet de faire des petits saltos pour éliminer les ennemis, et de grimper sur certains murs. 

Parcourir tous les mondes vous prendra une bonne quinzaine d’heures, et plus nettement plus si vous voulez compléter le jeu à 100%. C’est l’un des Mario les plus agréables de la longue série de Nintendo, surtout parce qu’on peut y jouer en collaboration (jusque 4 joueurs en même temps), et que chaque level a sa particularité au niveau de la manière de jouer, d’évoluer, de bouger. 

Il n’est pas aussi grandiose que Odissey (LE jeu Mario de la Switch), mais tout de même un excellent cru. 

Un jeu supplémentaire

Même si vous l’avez compris, à lui seul, ce Mario vaut son prix pour la Switch, il est fourni avec un jeu qui reprend des éléments de 3D World, mais avec une vue plus subjective (la caméra est complètement), et une manière d’évoluer différente. On se rapproche de Super Mario Odissey, et c’est toujours aussi bien dessiné. 

C’est Bowser Fury: le vilain méchant a recouvert le monde d’une sorte de boue noire, et il faut aller libérer les phares pour faire revenir la lumière et récupérer des astres félins (photo ci-dessous). C’est un jeu à part entière, car il faudra compter plus de 4h pour tout rallumer et renvoyer un Bowser gigantesque au fond des eaux. Pour cela, vous vous transformez durant quelques instants en Giga Chat, ce qui donne des séquences de jeu assez inédites dans l’histoire de Super Mario. 

Deux particularités: c’est un monde ouvert, avec un dizaine d’îles que vous pouvez rejoindre à la nage ou en utilisant Plessie, un ami dinosaure qui fonce sur l’eau, et qu’on a croisé dans le jeu initial. De plus, vous recevez l’aide (dont le niveau est paramétrable) de… Bowser Jr, qui dit que son père est devenu fou. 

Bref, vous l’avez compris, Super Mario 3D World + Bowser Fury est une réussite. Le jeu coûte 54,95€ en Belgique. C’est un peu cher pour une réédition d’un jeu existant, mais comme je l’ai dit, peu de gens avaient la version originale et le Wii U, et vous avez une valeur sûre du genre entre les mains…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire