Une caméra de sécurité pivotante et entièrement sans fil pour 150€: faut-il se méfier ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Pratique, Test , le 4 septembre 2020 14h37 | Ajouter un commentaire

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de Reolink, une petite entreprise chinoise qui fabrique des caméras de sécurité sans fil à bas prix, mais dont les qualités sont suffisantes pour de nombreuses personnes.

Bien loin des solutions haut de gamme de Arlo (je vous en ai déjà parlé dans cet article), les caméras de Reolink n’affichent pas la même robustesse, leurs batteries ne sont pas aussi bien optimisées, mais elles font le job: surveiller votre maison pour une centaine d’euros.

Le dernier modèle que j’ai testé est l’Argus PT, pour Pan-Tilt. Il s’agit de ces caméras qui peuvent pivoter dans tous les sens, afin de couvrir une plus grande zone (355 degrés horizontalement, 140 degrés verticalement).

Je l’ai installée pour l’extérieur, car dans un kit à 150€, elle est fournie avec un panneau solaire qui assure le rechargement régulier de la batterie intégrée (vous pouvez vous en passer, mais il faudra démonter la caméra et la charger manuellement avec un câble).

Elle assure le minimum

C’est une caméra autonome qui se contrôle via l’application Reolink dédiée, qui permet de voir en direct, de dialoguer à distance (il y a micro et haut-parleur sur la caméra), d’enregistrer une photo ou une vidéo de la scène que l’on visionne en direct, de déclencher manuellement la sirène intégrée, et de revoir les mouvements enregistrés par la caméra (il faut acheter une carte microSD, ou opter pour l’enregistrement payant dans le cloud de Reolink).

Cette application manque clairement de fluidité et d’ergonomie dans l’interface, et la caméra n’est pas très réactive, surtout en mode Full HD. Quant au Pan-Tilt, c’est assez lent et un peu trop basique: il faut faire tous les mouvements à la main, avec le joystick virtuel, pour voir différentes zones du jardin ou de la maison.

Notez qu’elle est compatible avec Google Assistant: vous pouvez donc dire à votre Nest Hub de « montrer le jardin », si vous avez donné un tel nom à la caméra, via l’application Google Home (c’est un peu pour les geeks, mais c’est assez pratique finalement).

Je regrette cependant la finition particulièrement peu soignée, autant de la caméra que de l’accessoire de fixation en plastique très léger. Ça bouge dans tous les sens, ça n’inspire pas trop confiance. A voir sur le long terme, mais après un hiver rude en Belgique, j’ai quelques craintes…

En conclusion: si vous cherchez une caméra entièrement sans fil pour votre jardin, et que vous souhaitez pouvoir couvrir une grande surface en la faisant pivoter avec un joystick virtuel, pourquoi ne pas opter pour cet Argus PT. Veillez cependant à la mettre un peu à l’abri des conditions climatiques belges et hivernales, car on est loin de la qualité de fabrication matériel et de la fiabilité logicielle des grandes marques (Arlo, Nest, Ring, Netatmo). Mais c’est nettement moins cher également…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire