Problèmes de Wi-Fi ? Changez de routeur !

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité, Test , le 21 février 2014 10h33 | Ajouter un commentaire

Rien de plus agaçant que d’avoir un signal Wi-Fi qui ne soit pas fiable à 100%. Distance, composition et épaisseur des murs, interférence… le sans-fil n’est pas une science exacte.

C’est pourquoi beaucoup optent pour du câble réseau de type Ethernet (il reste le plus fiable, mais les smartphones et tablettes s’en moquent), ou du CPL (du courant porteur en ligne, via des boitiers reliés au réseau électrique).

Et ils ont raison: ces alternatives au sans-fil sont bonnes. Mais en termes de liberté de mouvement, elles ne sont pas aussi polyvalentes que le Wi-Fi.

 

Utile, un nouveau routeur ?

Il convient dès lors de se poser la question suivante: un nouveau routeur Wi-Fi peut-il mieux couvrir mes besoins en terme d’accès au réseau partout dans ma maison ? La réponse est… sans doute.

Un peu de technique: la technologie Wi-Fi n’est pas très vieille, et elle s’améliore d’année en année. Les normes se succèdent et après le 802.11b, g, et n, place au 802.11ac. Les modèles les plus récents, montrés au CES de Las Vegas en janvier, devraient arriver dans quelques mois pour environs 200€.

La technique évolue donc, mais reste aléatoire. Les ondes, c’est un truc très, très compliqué, assez instable et vite perturbé.

 

Pour bien faire… il faut l’essayer

Si votre routeur actuel ne vous donne pas entière satisfaction, le mieux est de pouvoir tester un modèle plus récent et plus performant, pour s’apercevoir s’il atteint les recoins de votre maison. Ce n’est pas toujours évident à faire, mais certains magasins acceptent les retours dans les deux semaines, sans chipoter sur le justificatif.

Car en effet, à moins de l’essayer, il est impossible de savoir quelle sera la portée réelle du sans-fil dans une habitation. Mais rassurez-vous: je l’ai fait pour vous.

 

La Xbox du grenier se connecte enfin

Exemple concret: la Xbox 360 de mon grenier, qui est dotée d’un récepteur Wi-Fi un peu vieillot. Impossible de capter le signal de mon routeur, un appareil pourtant récent, acheté en 2013.

J’ai donc branché le dernier modèle prêté par Linksys, le AC1900 (ou EA6900). Et miracle: la Xbox trouve enfin un signal et peut se connecter au réseau.

Le secret réside peut-être, mais il est impossible d’en être certain, dans les trois antennes ajustables de ce routeur. A moins que ce ne soit la norme Wi-Fi améliorée, Dual-Band (2,4 + 5 GHz), mais de type AC (promettant un débit maximum théorique de 1300 Mbps).

Ces chiffres ne parlent pas à grand monde, et c’est normal. Mais visiblement, ils peuvent faire leur petit effet…

 

Parfait mais un peu cher…

Quoi qu’il en soit, ça vaut la peine d’y songer, d’autant plus que ce Linksys est discret à part les antennes), peu épais, doté de 4 ports Ethernet, de deux ports USB (3.0 et 2.0, pour connecter un disque dur ou une imprimante) et d’un contrôle via application nettement plus pratique que les rébarbatives pages d’administration habituelles.

Cette technologie de pointe à un prix: 200 € environ. Mais ça vous évite de tirer des câbles, ou de mettre au point un réseau CPL qui dépend de votre installation électrique (si elle est vétuste, méfiez-vous).

Vous pouvez tenter votre chance avec des modèles moins onéreux: ils pourraient suffire, selon la taille de votre maison et l’épaisseur de vos murs.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire