J’ai rempli ma déclaration fiscale avec un iPhone

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité, Pratique, Test , le 5 juillet 2013 10h58 | Ajouter un commentaire

Aaaah, Tax-on-web. Ce magnifique site mis en place par le Service Public Fédéral Finance, et qui nécessite de s’identifier avec un lecteur de carte d’identité électronique et ladite carte, est un modèle… de complexité.

Outre son design et sa navigation dignes des années 1990, il nous a été impossible de nous identifier en utilisant Safari (le navigateur de base) et Google Chrome (l’un des plus performants), via un Mac. En cause, une sombre histoire de « certificats ».

Seul Firefox, un autre navigateur alternatif et gratuit, a bien voulu nous amener sur notre déclaration, qui a l’avantage d’être pré-remplie pour certains champs, notamment ceux concernant votre salaire.

 

Avec l’iPad, on n’a pas le choix

En testant le dernier lecteur de carte pour iPad, mis au point par l’entreprise belge Zetes, spécialisée dans l’identification électronique, on voit directement un avantage: vous n’avez pas le choix du navigateur.

Celui de base, Safari dans sa version iOS, ne gère pas les certificats. Il faut donc passer par une application à télécharger gratuitement, eID-BrowZer, mise au point spécialement par Zetes. A partir de cette app, vous accédez à certains « liens utiles », parmi lesquels Tax-on-web.

Au préalable, il faut insérer le lecteur Sipiro M dans votre iPhone, votre iPad ou votre iPod Touch de générations précédentes (avec le large connecteur), et votre carte d’identité électronique dans le lecteur. Ensuite, vous devez vous souvenir du maudit code PIN que vous avez donné à votre eID, à la commune. Logiquement, vous l’avez modifié sur place et remplacé par celui de votre carte bancaire, ou de votre carte SIM (téléphone).

Vous voilà sur Tax-on-web, dans sa version classique. Il ne s’agit pas, hélas, d’une application dédiée qui aurait été plus facile à utiliser avec les écrans tactiles des appareils d’Apple. Mais ça marche: vous pouvez remplir les champs nécessaires, et soumettre votre déclaration.

 

Un petit bémol…

Seul problème que nous avons rencontré: l’utilisation du « wizard ». Il s’agit d’un assistant virtuel, doté d’une icône en forme de baguette magique. Sous la forme d’une fenêtre en pop-up (plus petite, qui se superpose) sur ordinateur, il vous aide à calculer certains montants à introduire, par exemple ceux liés à votre crédit hypothécaire.

Ce wizard, qui n’est pas un pop-up sur l’iPad, mais qui remplace la fenêtre de votre déclaration, pose problème. Il ne se ferme pas, et ne veut pas remplir votre déclaration avec les montants calculés ! Pire: il est impossible de revenir à la page précédente: vous devez donc relancer l’application pour retrouver la page de la déclaration. Les données précédemment introduites ne seront cependant pas perdues, rassurez-vous.
Mais évitez donc l’usage de cet assistant, autant que possible. Ou notez les chiffres qu’il vous renseigne avant de relancer l’application, et de les introduire vous-même dans les cases adéquates.

Un bulletin presque parfait pour ce lecteur de carte d’identité électronique « spécial iPad/iPhone/iPod Touch », qui coûte tout de même 70 € ! La faute, on l’imagine, à Apple, qui prend bien souvent une commission sur les appareils officiellement compatibles. Les modèles de base, pour ordinateur, ne coûtent que 15 € environs.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire