Un appareil photo qui résiste aux chutes et à 18m d’eau

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Test , le 24 mai 2013 13h53 | Ajouter un commentaire

Les grands noms de la photographie, comme Nikon, ont vu dernièrement arriver des millions de concurrents: les smartphones ! Comme si ça ne suffisait pas, d’autres marques ont débarqué, avec des idées farfelues qui ont fait mouche, comme la GoPro, cette caméra résistante à fixer sur votre moto ou votre casque.

Sacré challenge pour le Japonais, qui répond enfin avec un nouveau Coolpix (sa gamme d’appareil photo compact), l’AW110. Son but: s’imposer rapidement sur le marché des compacts pour aventuriers. Ses forces: il est étanche à 18 mètres (un record pour ce genre d’appareil) et résiste aux chutes, jusqu’à deux mètres.

 

Bien assemblé

Pour résister à une telle chute, il faut être robuste. Et surtout, bien assemblé. C’est le cas. La prise en main est ferme, les touches compactes et fort regroupées… c’est du solide. Il manque juste des zones plus préhensibles, car si on utilise ce compact comme un aventurier, ce sera rarement avec le tour de cou bien ajusté.

Au passage, on appréciera une fonction de contrôle par le mouvement (on secoue pour faire défiler un menu simplifié), activable à l’aide d’un large bouton sur la tranche. Bouton qui servira à la confirmation (OK). Idéal pour un contrôle sous l’eau.

 

Bien équipé

Son côté baroudeur, l’AW110 l’exploite également à travers un équipement pléthorique: GPS pour la localisation des photos (avec carte et boussole), altimètre, baromètre, profondimètre… Ces informations peuvent être ajoutées aux photos. Pas sous forme d’incrustation sur l’image, ça ne serait pas très joli, mais sous forme de « métadonnées ».

Des infos qui permettront, lors du visionnage, de connaître l’emplacement, l’altitude (ou la profondeur sous l’eau), et l’orientation du cliché. Vous pourrez même, sur une carte peu précise, voir directement sur l’appareil où vous avez pris la photo. Gadget pour certains, vrai plus pour d’autres.

 

Un écran de 7,5 cm

L’écran OLED de 7,5 cm est d’une belle luminosité, et surtout, il a des angles de vision assez larges. Intéressant pour montrer des photos aux amis. L’interface de Nikon est fluide et très claire: pas de fioriture, on va à l’essentiel.

On appréciera au passage les fonctions de retouche rapide de l’image, voire même de l’application de filtres a posteriori.

 

Pour quoi faire, le Wi-Fi ?

L’AW110 a reçu le Wi-Fi. Il s’agit d’un « émetteur »: le but est d’y connecter un smartphone ou une tablette. Ensuite, au moyen de l’application Nikon dédiée à télécharger, vous pourrez déclencher à distance. Voire zoomer. Mais ça se limite à cela: pas de réglage supplémentaire…

Autre intérêt du Wi-Fi: le téléchargement direct de la photo vers le smartphone, en quelques secondes. Cela permet de gagner du temps, et de ne pas devoir mettre la carte SD dans l’ordinateur, puis transférer le tout sur le téléphone. On pourra également partager une photo avec un petit camarade.

 

Et la qualité d’image ?

Equipé d’un capteur Cmos de 16 MP rétroéclairé, ce Coolpix de Nikon ne fait pas de miracle, tant au niveau des ISO (les bruits sont assez visibles dès 1600), qu’au niveau du zoom (optique uniquement), seulement 5x et dont les contours ne sont pas tops.

L’AW110 ne capte pas beaucoup de lumière (attention en pénombre), mais est en revanche bien stabilisé, ce qui permet des prises de vue en mouvement. Cela devrait être souvent le cas avec ce genre d’appareil.

 

Conclusion

L’AW110 marque l’arrivée de Nikon dans un segment en vogue, celui des baroudeurs. Ce compact très résistant est bien équipé (GPS, Wi-Fi, etc), et s’avère un excellent compagnon pour l’aventurier (ou le plongeur) qui ne souhaite pas se ruiner en équipement. Côté qualité d’image, on a déjà vu mieux à ce prix-là (289€), mais ce n’est pas son but premier…

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire