Alors, enfin Smart, les TV ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Pratique, Test , le 17 mai 2013 15h34 | Ajouter un commentaire

Dans le petit monde du téléviseur, Samsung est aussi puissant que dans celui du smartphone. Les mêmes ingrédients font le même succès: l’argent amassé dans tous les secteurs lui permet de proposer une large gamme d’appareils et de prix, tout en sortant des modèles haut de gamme pour en mettre plein la vue, avec des innovations tantôt intelligentes, tantôt farfelues. Mais au moins, avec le Coréen, ça bouge.

Vous trouviez marrant de faire défiler le texte sur votre smartphone en bougeant la tête ? Vous allez adorer le contrôle du téléviseur par les gestes de la main ou par la voix.

Mais je ne vais pas m’attarder sur ces fonctions qui sont, je le répète, destinées à faire le show et de belles publicités. Car vous aurez beau gesticuler: entrer un texte ne se fera pas en claquant dans les mains, et ça reste toujours galère sans clavier, malgré la saisie intelligente mise au point par Samsung.

 

Les choses bougent, mais…

Samsung est le plus avancé dans le domaine des Smart TV. On a déjà parlé de cette option, rarement de manière très positive. Les choses avancent, lentement, depuis l’essor du concept il y a quelques années. Vu l’échec commercial de la 3D, les fabricants comptent beaucoup sur leur interface « Smart TV » pour attirer de nouveaux clients.

Mais ce n’est pas facile: nous avons de nombreux (trop?) écrans connectés: ordinateur à la maison, au boulot, smartphone, tablette, console de jeux, décodeur et parfois, ordinateur de bord des voitures. Avons-nous besoin, ou envie, d’ajouter à cela une télévision connectée capable d’aller sur internet, sur Facebook, de proposer des petits jeux ou des applications plus ou moins utiles ?

Vu l’engouement du public, la réponse est non. Mais il vaut mieux vérifier soi-même. J’ai donc essayé durant deux semaines la dernière TV de Samsung (la UE55F8000), avec la version la plus récente de Smart TV.

 

La Smart TV en 2103 

Contrôle des décodeurs de Belgacom et de Voo. C’est la grosse épine dans le pied des fabricants de TV: en Belgique, comme dans certains autres pays, il faut une « box », ou un décodeur, pour accéder à la télévision numérique (et donc à la HD). Du coup, la TV ne fait plus office que d’écran, et on passe par l’interface de Belgacom TV ou du Voocorder pour louer un film, enregistrer un programme, intéragir, etc…

Samsung a trouvé la parade en fournissant un accessoire à connecter à l’arrière de la TV, et dont l’autre extrémité est à placer à 5 cm au minimum devant le décodeur. Ceci afin de le contrôler avec la télécommande du téléviseur. Ce n’est pas parfait (il y a des boutons et des fonctions qui manquent, comme l’indispensable guide TV), mais c’est mieux que rien et ça permet de planquer les encombrants décodeurs. Quant à l’installation, pas de souci: vous êtes pris par la main par Samsung, et c’est bien foutu (voir galerie photos ci-dessous).

Recommandation. C’est très à la mode. On vous croit trop fade pour choisir votre film, trouver une musique ou une application, qu’on essaie de vous recommander ce qui vous convient le mieux. Pas bête dans l’idée, mais dans la pratique, c’est rarement pertinent.

Et pourtant, Samsung est parvenu à contourner Belgacom TV ou Voo en allant chercher les infos des programmes en cours sur une base de données externe. Du coup, quand vous allumez votre écran, la Smart TV sait quels sont les programmes en cours et vous en suggère quelques-uns sous forme de vignettes ou de thématique (« Football », par exemple).

C’est supposé devenir de plus en plus malin après quelques jours mais il a persisté à me recommander des programmes de VTM et de TF1 alors que je regarde principalement Discovery Channel et National Geographic. Pas au point, ou alors très lent à la détente.

Mais la forme est sympa, tout comme le principe. Les décodeurs devraient s’en inspirer.

Facebook, le mauvais exemple. Parmi les cinq « panneaux », ou écrans, qui composent l’interface Smart TV, il y a « Mes applications ». Le principe est le même que sur un smartphone: on accède à un store, on choisit son application et on la télécharge. Outre les applications maison, il y a des grands noms, comme Facebook et Spotify.

Le réseau social, qu’on peut déjà consulter sur pc, tablette et téléphone, doit-il vraiment se retrouver sur une TV? La réponse est non. Et en plus, l’appli est inutilisable. Sur un écran de 55 pouces, vous ne voyez qu’un seul élément de la timeline ! Bien entendu, cette timeline n’est pas aussi maline que celle de votre navigateur, et affichera donc tout et n’importe quoi. Il y a bien quelques petits jeux et autres gadgets, mais vous passerez vite votre chemin.

 

Conclusion

Alors, enfin Smart, les TV en Belgique ? Non, et c’est essentiellement du à notre bilinguisme et à l’obligation de passer par un décodeur pour avoir une image de bonne qualité. Même le géant Samsung, qui y met tout son cœur et ses (gros) moyens, ne parvient pas à remplacer complètement l’interface de Belgacom TV ou du Voocorder (pas de guide TV complet, par exemple).

Le reste de l’interface, qui se commande par le geste et la parole – mais ça ne rend pas la TV plus maline – fait son job, sans faire des étincelles. Les applications sont plus nombreuses, mais toujours difficiles à utiliser, même si le navigateur internet est de plus en plus rapide et polyvalent.

On peut choisir sur quelle plateforme on louera des films – mais en gros, pour les francophones, c’est sur Movie Me qui, pour la petite histoire, reprend le catalogue de… Belgacom. La boucle est bouclée, et montre bien les limites du concept.

Dernière remarque: si vous avez un smartphone, un tablette ou un ordinateur Samsung, sachez qu’au moyen de l’application « All Share », il est très facile de visionner sur la TV tous les contenus multimédia de vos appareils mobiles. Et ça marche très bien. On termine sur une note positive…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire