A quoi ça sert, le NFC ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 27 février 2013 09h12 | Ajouter un commentaire

« Near Field Communication », ou « Communication en champ proche »… vous en avez déjà entendu parler, mais vous ignorez sans doute comment ça marche et à quoi ça sert. Explication avec un exemple concret: la gamme « One Touch » de Sony, présentée cette semaine à Bruxelles. 

Deux fois par an, Sony rassemble tous ses produits et les présente à la presse belge (et aussi aux revendeurs, en fait). C’est l’occasion de voir les projets de la marque pour l’année à venir. Le plus instructif ne se trouve pas toujours sur les rayons, mais plutôt dans l’agencement de ceux-ci. L’accent est ainsi mis sur le « One Touch », en ce début d’année. Et c’est révélateur d’une tendance actuelle: le NFC…

Il s’agit de communication – ou plutôt de connexion – entre appareils. Le NFC est une technologie dont on parle depuis quelques années, sans en connaître vraiment l’intérêt. Les initiales signifient Near Field Communication (communication en champ proche). Intégré dans la plupart des smartphones et tablettes récents, ce protocole de communication doit être considéré comme un « activateur ».

Il ne sert donc pas à faire transiter du son ou de l’image (pour ça, il existe Bluetooth et le Wi-Fi), mais bien à activer une liaison en vue d’une communication. D’ailleurs, il ne réagit qu’entre 0 et 10 cm.

Concrètement, voilà ce que ça donne chez Sony: vous « frappez » (touchez délicatement, c’est mieux) le smartphone Xperia Z sur l’enceinte SRS-BTX500, deux appareils, vous l’aurez compris, équipés d’une puce NFC, comme l’illustre la photo ci-dessus. Ils se reconnaissent et activent automatiquement la diffusion du son du smartphone vers l’enceinte, en Bluetooth.

Voilà l’idée. Rien d’extraordinaire, vous me direz: on peut aussi aller dans le menu Bluetooth de son appareil, chercher les périphériques et les coupler manuellement. En effet, « mais le but est de simplifier au maximum l’expérience de l’utilisateur », m’a expliqué Ann Glorieus, responsable presse de Sony Belgique.

 

Une gamme « One Touch »

Sony a fait de « One Touch » une sorte de gamme: cela concerne une partie conséquente des nouveautés. Même les TV en sont équipées, et l’activation via NFC se fait avec la télécommande: vous l’approchez de la tablette Xperia Z, par exemple, et vous pouvez diffuser les vidéos qui s’y trouvent, ou profiter d’un mode « miroir », qui dupliquera l’écran de votre appareil mobile sur celui de la télévision.

Idem pour les casques audio sans fil, les home cinéma, la nouvelle barre de son… vous pourrez y connecter un smartphone ou une tablette. Sachez que de nombreuses marques ont déjà adopté le NFC, mais faute d’avoir une gamme complète, c’est un argument rarement mis en avant.

 

Vastes possibilités

Notez que l’une des premières applications pour le NFC, c’est le paiement. Il existe déjà des bornes Visa ou MasterCard compatibles dans le monde: y frôler un smartphone équivaut à sortir sa carte et à l’insérer dans le lecteur. Reste à faire votre code, heureusement. Mais on en parle pas encore beaucoup chez nous, où c’est la connexion entre appareils qui prime.

Les possibilités, vous l’imaginez, sont nombreuses. Le métro, les magasins, les aéroports… toutes les bornes, en fait, pourraient être équipées du NFC et communiquer avec votre smartphone simplement en le touchant (ou en l’approchant à moins de 10 cm). Si au préalable, l’application adéquate y a été installée, la borne pourrait « scanner » votre abonnement Stib virtuel, votre carte de fidélité, votre billet d’avion électronique.

 

Conclusion

Pratique et efficace, le NFC se met en place lentement, mais plus vite dans certains pays où des entreprises l’ont déjà adopté. Comme toute technologie, elle attend d’équiper un grand nombre d’appareils avant d’exploser. Ce devrait être le cas dans les mois et les années à venir.

Petit bémol, toutefois: le NFC consomme un peu d’énergie. Or, les smartphones et tablettes actuelles ont déjà bien du mal à tenir une journée entière. Du coup, la plupart du temps – à moins d’être un utilisateur quotidien – vous désactiverez le NFC. Il faudra donc l’activer avant de connecter votre smartphone à quoi que ce soit. Ce qui rend directement l’expérience moins convaincante.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire