Test: que vaut la tablette officielle de Microsoft ?

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité, Test , le 21 février 2013 19h06 | Ajouter un commentaire

A partir de 479 €, la Surface RT  est le premier « ordinateur », au sens large, conçu et fabriqué par Microsoft. Cette tablette est-elle le plus bel écrin pour Windows 8 ? 

La sortie de Windows 8, l’automne dernier, a marqué un tournant décisif dans la stratégie de Microsoft. Inutile de revenir sur ce nouveau système d’exploitation prévu pour le tactile, avec ses tuiles colorées et dynamiques, vous l’avez sûrement déjà essayé.

L’autre bouleversement, c’est l’apparition d’un matériel fabriqué par Microsoft. Depuis des décennies, Windows est flanqué sur tous les ordis de bureau, ou portables, du monde entier. Un business qui faisait les affaires des fabricants comme de Microsoft.

 

Software et Hardware

Mais les choses ont changé et la firme de Redmond a décidé de voir plus grand. A l’instar d’Apple et de son iPad, de Google et de ses Nexus, il a fabriqué sa propre tablette. J’ai été chez Microsoft Belgique, à Zaventem, pour recevoir durant quelques jours la « Surface ». L’occasion de discuter avec Jean-Benoit Van Bunnen, le responsable Windows.

« Avec la Surface, Microsoft voulait présenter sa vision des choses. Au lieu de confier toujours ça aux autres, on a voulu montrer qu’elle était la meilleure manière d’appréhender Windows 8 sur une tablette. Tout a été étudié: de l’angle du support au format 16:9, en passant par les accessoires et le design ».

 

Une belle Surface

Un design et un look sans défaut, que je trouve très réussis. Sobre, anguleuse, très bien assemblée et composée de matériau de qualité… la Surface a de la gueule, si je puis me permettre. Ajoutez à cela un petit support en plastique intégré, facile à ouvrir ou fermer, et les claviers/protection qui se clipsent parfaitement en dessous, et vous avez un véritable outil de travail.

Il y a le « Type Cover », un clavier dur et des touches en plastique, qui se replie pour protéger l’écran. C’est un peu plus épais, mais aussi plus facile à utiliser que le « Touch Cover », dont il ne faut qu’effleurer les lettres. Gros avantage: ces deux claviers sont équipés d’une zone tactile pour la souris.

 

Vive la souris… 

Une souris très utile quand on passe en mode « Bureau ». La seule Surface disponible actuellement en Belgique, est celle équipée de Windows 8 RT, une architecture plus mobile et moins puissante que la version Pro, mais qui permet néanmoins de retrouver le bureau classique. Avec ses raccourcis, son explorateur de fichiers (vous pourrez brancher un disque dur en USB et faire des copier/coller), son panneau de configuration, etc… De quoi rassurer ceux qui n’apprécient qu’à moitié les tuiles.

Ce bureau, que je pensais à tort voir disparaître sur la Surface RT, se lance d’ailleurs tout seul lorsqu’on veut utiliser la suite Office. Avec Office 2013, prévu pour fonctionner sur différentes plateformes avec une seule licence, Word, Excel et les autres ont une petite option pour l’affichage « souris » ou « tactile ». Ce dernier mode ayant des boutons plus gros, empiétant sur la surface de travail.

L’importance de cette souris pour les tâches sous Office (isoler une case Excel, par exemple) et du bureau pour l’explorateur de fichier, prouve que Microsoft est dans une phase de transition, n’osant pas abandonner complètement les anciennes habitudes de travail. De ce point de vue, l’iPad est plus radical mais plus logique dans la démarche: les applications sont « touch », ou rien.

 

Et Windows 8 RT ?

La grande différence entre Windows 8 RT et « normal », et je n’y arrive que maintenant, elle concerne les applications. Il n’est plus possible d’aller télécharger n’importe quel .exe et de l’installer en quelques clics. Dorénavant, comme Apple et son App Store depuis presque 6 ans, Microsoft entend aussi exploiter cette mine d’or qu’est le « magasin d’applications ».

Il faudra donc obligatoirement passer par la case « Windows Store » pour télécharger le moindre jeu, utilitaire, météo, etc… Vous pourrez en trouver certains sur des sites web, mais il ne s’agira que d’un lien vers le store.

Un magasin un peu pauvre, du reste, surtout si vous ne retirez pas l’option « Simplifier la recherche d’applications dans mes langues préférées« , pourtant activée par défaut dans les « Préférences » du store. En passant outre cette limite de la langue, vous aurez alors plus de choix.

 

Facebook et Twitter s’en foutent

Il y a de plus en plus d’applis, et ça ne fait que commencer. « La croissance est immense. Imaginez le nombre d’ordinateur ou de tablette vendus chaque jour en Belgique! », avance Microsoft.

Oui, on l’imagine, c’est beaucoup. Mais il n’y a toujours pas de Facebook ni de Twitter, par exemple. Pourquoi cette absence incroyable ?

« Car nous essayons de proposer une expérience différente à l’utilisateur. Nous ne voulions pas un copier-coller de l’application Facebook sous iOS ou Android », a expliqué M. Van Bunnen. D’accord, mais du coup, il faut passer par les sites web, et les épingler sur l’écran d’accueil. Des sites qui ne sont pas prévus pour le tactile, avec des petits boutons…

Inutile d’en vouloir à Microsoft, c’est Facebook et Twitter qui ne sont pas pressés d’investir dans une application digne de ce nom. « Parfois, nous collaborons avec certains fournisseurs de contenu – comme RTL.be – pour les aider à développer. Mais de manière générale, nous n’intervenons pas dans les applications tierces ».

On sait qu’il y a des discussions entre les grands chefs. Mais ils n’ont pas encore trouvé « la meilleure expérience Facebook possible sous Windows 8″. En attendant, quand vous êtes sur une page web et que vous désirez la partager, hé bien… il faut copier l’adresse, et la coller dans votre tweet ou votre statut. Oui, oui… alors que Facebook est relié à votre compte pour les contacts, par exemple.

 

Combien ça coûte ?

A 479€, Microsoft propose une très belle tablette avec 32 GB de stockage interne (mais seulement 16 GB de disponible), plus tout ce que SkyDrive peut vous offrir. Le « cloud » maison fera le lien entre tous vos périphériques: ordi au bureau, tablette, smartphone, etc… Si vous comptez utiliser souvent la suite Office bien intégrée (mais payante), il faudra opter pour un pack avec la « Touch Cover », qui fait clavier et protection, à 579€. Le clavier dur est en option à 119€. Rajoutez 100€ pour passer à 64 GB de stockage.

Le matériel est irréprochable, et la puissance suffisante pour faire tourner une vidéo, jouer à des jeux, retoucher des photos (je vous conseille Fotor, gratuit) et aller sur le web. Si vous voulez les détails techniques, c’est par ici.

 

Mon avis ?

La Surface RT est certainement la meilleure manière d’aborder Windows 8. Radicale (vous ne pourrez plus installer n’importe quoi), elle est plus fermée mais également plus logique avec elle-même. Le plus bel écrin de Windows 8 ? Sans doute. Le plus cohérent ? Certainement.

Le bureau classique subsiste discrètement, mais ce n’est que pour les applications Office, qui permettent par ailleurs de travailler correctement. Un excellent produit, à qui il ne manque qu’un plus grand nombre d’applications. Un défaut délicat, en 2013…

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire