Test: pourquoi pas un projecteur 3D ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 11 février 2013 14h50 | Ajouter un commentaire

Epson a récemment sorti le EH-TW6100W, un projecteur à 1.800 € pour transformer un salon ou une chambre en salle de cinéma. Et en plus, pour les fans, il est compatible avec la 3D dite « active ». 

Le petit monde de la 3D, qui n’a jamais été très grand, finalement, faute de contenus suffisants et de techniques confortables, n’est pas encore mort.

Epson le prouve avec un excellent projecteur, destiné au grand public, et qui peut afficher des films en relief. Il faudra s’encombrer de ces vilaines lunettes actives, plus contraignantes que les « passives » car elles réagissent en fonction du contenu affiché pour garantir un meilleur effet 3D.  Elles sont aussi plus lourdes, car elles embarquent une petite batterie rechargeable.

 

Spectacle au rendez-vous

L’effet 3D fonctionne plutôt bien. Bien entendu, il faut le contenu. Et à ce petit jeu du relief, les films d’animation sont les plus impressionnants. « Rio 3D » est le parfait exemple, avec des vols planés de perroquets au-dessus de la mégapole brésilienne.

Contre-partie inévitable de cette affichage spectaculaire en relief: une légère indisposition au niveau des yeux. Les deux personnes qui ont regardé 30 minutes du film ont senti poindre une légère douleur derrière les globes oculaires. Rien de bien méchant, mais cette gêne reste l’un des plus gros freins au développement de la 3D.

 

Une belle image et… du son

En 2D comme en 3, vous ne serez pas déçu par la qualité de l’image. Les 2.300 lumens, en progrès par rapport au précédent modèle, offre une belle luminosité. Le taux de contraste très important de 40000:1 garantit quant à lui des noirs profonds. Ce nouveau cru gagne de nombreux réglages colorimétriques, avec un mode automatique performant, notamment en 3D.

Le EH-TW6100W d’Epson est également doté de deux petites enceintes stéréo dans le dos, qui le rendent complètement autonome. Rien de bien impressionnant, mais ça suffit pour les moins exigeants. Branchez-y une PlayStation, un lecteur Blu-ray ou même votre décodeur Voo ou Belgacom, et vous en aurez pour votre argent en terme de diagonale. A trois mètres de distance, vous pourrez obtenir une diagonale de 103 pouces, soir 2,6 mètres !

 

Wi-Fi

Si vous n’avez pas envie de vous encombrez de câblage  sachez que le projecteur est fourni avec un adaptateur Wi-Fi à installer à la source (un décodeur, une console, un lecteur Blu-ray). De la Full HD 3D sans fil jusqu’à 10 mètres, s’il n’y a pas d’obstacle !

Niveau connectique, c’est du classique: 2 entrées HDMI, 1 entrée composante, 1 entrée composite, 1 entrée audio RCA, 1 entrée VGA, 1 port USB (pour lecture photos avec fonction diaporama), 1 port RS232C.

 

A acheter ?

A 1.800 euros, l’Epson EH-TW6100W est un achat que je conseillerais à tout ceux qui rêvent d’un écran géant. Même si vous n’aimez pas la 3D, il est avant tout un excellent projecteur classique, avec une excellente qualité d’image.

De plus, il est équipé de boutons et d’options lui permettant de déformer l’affichage pour l’adapter à la position de ceux qui regardent l’image. Votre divan est décalé ? Il est très simple de transformer en trapèze le rectangle de l’image, comme si vous tourniez l’écran de votre télévision.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire