C’est quoi, la haute-couture pour smartphone ?

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité, Test , le 8 février 2013 09h28 | Ajouter un commentaire

Le marché du smartphone et de la tablette explose depuis plusieurs années, ce n’est pas un secret. Aujourd’hui, tout le monde a un appareil mobile Apple ou Samsung, en gros. Pas très original… Et si pour se différencier, on optait pour une housse « exclusive » ? 

Norêve est une entreprise française qui propose, depuis 2004, des étuis de qualités en cuir pour smartphones et, par extension, pour tout type d’appareils « mobiles »: tablette, appareil photo, console de jeu, lecteur MP3, disque dur externe. Et le tout, sur mesure.

Pour se démarquer dans un marché très concurrencé, envahi de produits de piètre qualité, Norêve joue la carte du haut-de-gamme, et n’hésite pas à se positionner comme produit de mode.

« Le terme ‘Haute Couture’ est très significatif pour Noreve et nos artisans. Il désigne notre niveau d’exigence en termes de matériaux utilisés (cuir, revêtement intérieur, packaging etc.), de finition (couture, collage, découpe etc.) mais aussi de design et fonctionnalités. De nombreuses étapes se font à la main comme les peintures sur les bords, certaines coutures et découpes de cuir. Nous tenons à garder ce mode de fabrication artisanal et de qualité », m’a confié Michael Massat, le directeur.

Tout est français, sauf la fabrication à proprement parler, pour les modèles de base. Car il y a plusieurs niveaux de finition dans cette large gamme (près de 800 références), et les prix débutent à 39€ pour un étui d’iPhone 5. Un tarif qu’il est « impossible à proposer » en Made in France, à ce niveau de finition.

 


Le « Made in France », ça se paie

Mais que les puristes se rassurent: le haut-de-gamme, fer de lance de la marque baptisé « tentation tropézienne », est bel et bien fabriqué dans l’Hexagone. « Hormis une conception 100% française et des cuirs italiens spécifiques, cette gamme se distingue par une finition unique. Le revêtement intérieur en cuir rouge est minutieusement sérigraphié d’une représentation du clocher de Saint-Tropez et du logo Norêve en blanc (le rouge et le blanc étant les couleurs officielles du village)« , a expliqué M. Massat, un chef qui n’hésite pas à se dévêtir (photo).

Produit, finition, tradition… c’est dans l’ère du temps, en France comme en Belgique, d’acheter local et de privilégier un travail bien fait, quitte à mettre le prix. Et question prix, on est dans le style « Saint-Tropez »: 129,99€. C’est ça, la mondialisation. Au plus c’est fabriqué près de chez nous, au plus c’est cher. Mais la livraison est offerte, rassurez-vous.

 

Et en mains, ça donne quoi ?

J’ai pu tester cet étui haut de gamme sur un modèle très récent, qui n’est pas encore disponible en Belgique (le Nokia Lumia 920). Odeur, assemblage, finition… la « tentation tropézienne » transforme votre smartphone en un objet luxueux.

A la vue, au nez comme au toucher, cet étui ne laisse pas indifférent. On lui reprochera juste de ne pas avoir prévu un petit trou dans le bas pour le port micro-USB (il faudra ouvrir le clapet pour la recharge). Quant au cuir lisse, il n’est pas criant d’originalité. Mais vu la largesse de la gamme, vous devriez trouver votre bonheur.

Car l’un des autres points forts de Norêve, c’est la disponibilité et la réactivité. « Entre la sortie d’un nouveau modèle et sa commercialisation, il faut compter 15 jours. Nos designers et responsables échantillons (prototype) mettent 3 à 4 jours pour finaliser le design, le moule maître (fait à la main) et les différents patrons. Il faut à peu près 7 à 8 jours pour la fabrication des coques plastiques et 2 à 3 jours pour l’habillage ».

La couleur que vous désirez, dans la gamme qui vous plait, n’est pas de stock ? Vous devrez attendre 15 jours mais elle sera livrée. Le site est bien conçu, allez y jeter un oeil.

Norêve est un concept intelligent. Dans un monde où le smartphone est devenu un objet essentiel, que l’on utilise toute la journée, il est bien logique que certains cherchent à se démarquer en habillant avec classe leur précieux appareil. Je lui prédis un avenir encore plus brillant qu’il ne puisse déjà l’être…

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire