C’est quoi, un ordinateur « hybride » sous Windows 8 ?

Par Mathieu Tamigniau dans Test , le 28 janvier 2013 14h22 | Ajouter un commentaire

Windows 8 est arrivé à la fin du mois d’octobre dernier. Il s’agit d’un virage à 180° pour Microsoft, qui bouleverse les codes bien établis de son système d’exploitation pour ordinateur.

L’accueil du public est plutôt mitigé. Il n’aime pas qu’on chamboule ses habitudes, qu’on retire son menu démarrer, qu’on l’oblige à utiliser une interface faite de grandes tuiles de couleurs affichant des tas d’informations. Pire que tout: il y a deux interfaces, car on peut basculer vers l’affichage classique pour certaines opérations.

Microsoft fait face à un grand problème: le matériel, qu’il ne contrôle pas, ne suit pas. Windows 8 est prévu pour les écrans tactiles, or la grande majorité des ordinateurs portables vendus en est dépourvue. Raison principale: le prix, nerf de la guerre. Rien n’a changé. A 400€, prix moyen, vous avez un portable classique.

 

L’issue de secours ?

Ce qu’il faut pour convaincre les gens d’adopter et d’aimer la nouvelle interface de Windows 8, c’est du bon matos, qui exploite intelligemment les possibilités de l’OS. Parmi les innovations des principaux fabricants, il y a les « hybrides ».

Cela ressemble à un ordinateur portable, mais l’écran tactile, autonome, peut être détaché, et devenir une tablette à part entière. Nous avons mis la main sur deux modèles: le Samsung ATIV Smart PC et l’Acer Iconia W510.

Vous avez réellement deux machines. Car il s’agit de Windows 8 « normal » (avec l’interface ancienne disponible), et non de la version « RT », qui se limite à la nouvelle interface. Les différences concernent surtout les applications, qui doivent, en mode « RT », être téléchargées via le Windows Store. Impossible dès lors de télécharger et/ou d’installer un .exe traditionnel.

Ces contraintes, les « hybrides » ne les connaissent pas. Ils sont réellement deux objets en un et donnent du sens à Windows 8, qui propose aussi, finalement, deux interfaces en une. On passe de l’un à l’autre selon son usage. Pour montrer une photo, on retire le clavier et on fait passer. Pour écrire un mail, on rassemble les deux parties.

 

Deux appareils en un

Ces deux hybrides ont donc tout le potentiel d’un ordinateur portable classique (compatibilité, clavier physique, connectique USB), mais tous les avantages d’une tablette (autonomie, mobilité, interface tactile, etc.).

Tous les composants étant stockés derrière l’écran, les disques durs intégrés sont limités: 64 ou 128 GB de capacité, dont presque 20 dédiés à Windows. Si vous stockez beaucoup de musique, de vidéos et de photos, il faudra utiliser un disque dur externe.

Le clavier contient également une batterie, qui double l’autonomie de l’appareil une fois connecté. On parle d’une petite dizaine d’heures, dans le meilleur des cas. C’est nettement mieux que la plupart des portables classiques.

 

Samsung ou Acer ?

Les deux exemplaires que nous avons essayés étaient assez différents, l’un entrée de gamme, l’autre en haut de l’échelle.

Acer joue la carte de la portabilité et du prix, avec un processeur un peu lent (Intel Atom), qui occasionne quelques saccades lorsque les applications sont plus gourmandes, et avec un disque dur moins généreux (64 GB). Du coup, l’Iconia W510 est plus léger, plus petit et moins cher (environ 599 €).

Une fois connecté à l’écran/tablette, le clavier de l’Acer peut être retourné pour servir de présentoir, la tablette étant plus proche de vous. Plutôt pratique. Le Samsung ne le permet pas.

Le modèle de Samsung était la version « pro » de son Smart PC (700T1C), qui intègre un puissant processeur i5, 4 GB de RAM et 128 GB de stockage. Ses performances grimpent, son prix aussi: environ 1200€. Plus encombrant, il est moins facilement maniable en mode « tablette », mais c’est un vrai PC une fois le clavier attaché.

Il est probable et souhaitable que ces hybrides deviennent la norme, tant ils ont du sens avec Windows 8. Si la production augmente, les prix diminueront. On n’attend que ça. Et aussi un Windows Store décent, avec des applications comme Facebook et Twitter qui n’existent toujours pas…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire