iCloud: Apple se met aux nuages, mais ne les invente pas

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 7 juin 2011 05h30 | Ajouter un commentaire

imageglobe-27528417Steve Jobs, l’homme fort d’Apple, a dévoilé lundi soir un service gratuit de stockage de données en ligne: iCloud (cloud signifiant nuage). Il permettra aux utilisateurs d’entreposer chansons, photos et autres documents sur ses serveurs, prolongeant sa « grande idée » de l’ère de l’après-PC. Le principe n’est pas vraiment neuf: Google, par exemple, vous permet de stocker des photos et d’autres documents en ligne depuis quelques années, gratuitement (Picasa et Google Doc). Sans oublier vos Gmail et votre calendrier.

Ce qui est nouveau, et ce qui sera soigné à la mode Apple, c’est la forme: iCloud sauvegardera toute une série de fichiers dans ses « nuages« , avant de les synchroniser (de les « envoyer ») sur vos différents appareils, que ce soit un iPhone, un iPad, un iPod Touch ou même votre Mac. De manière différente, et paramétrable, selon les capacités de l’appareil.

Cette nouveauté est une pierre angulaire de l’évolution logicielle d’Apple, critiqué depuis longtemps car iTunes, son logiciel musical, était un passage obligatoire pour communiquer avec son iPhone/iPad/iPod. Un logiciel plutôt verrouillé, qui deviendra maintenant accessoire car une partie des données à synchroniser transitera directement par les serveurs d’Apple, qui communiqueront avec votre téléphone/tablette quand ceux-ci seront en Wi-Fi et en charge. Volonté avouée de contrer le « tout gratuit » de Google: iCloud sera gratuit, avec 5 GB de stockage en ligne. On est loin des 80 euros annuel de Mobile Me, l’ancêtre d’iCloud, qui offrait moins de services. iCloud (et iOS5) sortiront « en automne ».

Les centres numériques transférés

Il ne faut donc pas voir iCloud comme une révolution, ni comme la « nouvelle grande idée » d’Apple, mais plus comme un pas important de la marque vers l’informatique dématérialisée. Un fameux tournant pour Apple, qui a toujours privilégié son iTunes – ou son MobileMe, l’ancètre payant de iCloud.

« iCloud stocke vos données dans le nuage et les envoie immédiatement sur tous vos appareils« , a expliqué M. Jobs aux programmeurs qui participaient à la Worldwide Developers Conference, organisée par Apple. « Nous allons transférer les centres numériques vers le nuage« , c’est-à-dire sur internet, a-t-il poursuivi, pour expliquer le nom du service.

L’informatique dématérialisée permet aux utilisateurs de stocker leurs données sur les serveurs d’une entreprise prestataire, comme Apple, et d’y accéder par internet. Entreprises et particuliers auront donc besoin de moins de capacité de stockage, alors que ces données seront sauvegardées ailleurs que sur leur disque dur, ce qui peut être utile en cas de panne ou de vol. Il a souligné qu’une chanson téléchargée sur un téléphone iPhone serait ainsi disponible sur la tablette iPad du même utilisateur sans qu’il ait à synchroniser ses appareils. Les données stockées sur les serveurs d’Apple seront sauvegardées une fois par jour. « Si vous perdez votre téléphone, rachetez-en un, tapez votre code d’accès et votre mot de passe, et tout sera là« , a-t-il décrit.

« C’est la première fois que nous voyons ça dans l’industrie musicale: plus de facturation pour les téléchargements multiples sur différents appareils« , a-t-il fait remarquer. « Nous offrons ce service gratuitement et cela nous enthousiasme« . Un service qui n’est pas vraiment une révolution: les musiques téléchargées sur iTunes peuvent déjà être transférées sur votre iPhone et votre iPad, par exemple. A nouveau, c’est la forme qui change.

Un nouvel OS pour Mac: Lion

Le directeur mondial du marketing produit d’Apple, Phil Schiller, a pris la suite de M. Jobs pour vanter Lion, le nouveau logiciel d’exploitation des ordinateurs Macintosh. L’une de ses caractéristiques est l' »air drop » (transmission aérienne), qui permet aux utilisateurs d’ordinateurs Macintosh d’échanger des documents avec d’autres utilisateurs de « Mac » à proximité à travers un réseau sans fil de postes-à-postes (P-to-P).

Lion sera disponible par téléchargement en juillet pour 29,99 dollars, bien moins que les 129 dollars demandés pour les versions précédentes du logiciel.

imageglobe-27528419Les iPad enfin indépendants

Scott Forstall, l’un des responsables du logiciel d’exploitation pour smartphones iPhone, iPad et iPod Touch, est lui aussi monté sur scène pour décrire en détail iOS 5, la nouvelle version du logiciel, qui offre 200 nouvelles caractéristiques. M. Forstall a dit qu’Apple avait vendu plus de 200 millions d’appareils mobiles fonctionnant avec le logiciel iOS et que plus de 14 milliards d’applications avaient été téléchargées à partir du magasin d’applications App Store.

Une grande nouveauté de cet iOS 5: les notifications, enfin prises en compte. Apple s’est inspiré de ce qu’il se fait dans la communauté Jailbreak (ceux qui proposent un marché d’applications alternatif pour les appareils « déverrouillés ») et sur Android, l’OS de Google équipant de nombreux smartphones.

Ces notifications seront désormais centralisées dans un seul endroit, que vous pourrez consulter à tout moment, en glissant simplement votre doigt en haut de l’écran, vers le bas. Quand votre écran est verrouillé, vous pourrez tout de même accéder aux notifications (listées, non affichées), et même vous rendre directement sur l’une d’entre elles en la déverrouillant. Une bonne idée.

Scott Forstall a également insisté sur le fait qu’un PC ne serait plus nécessaire pour activer un iPad et pour les mises à jour de logiciel, qui pourront se faire sans fil. Ce qui rendra enfin indépendant l’iPad, auparavant presque inutilisable sans un ordinateur pourvu d’iTunes.

(Avec AFP)

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire