Ordi vraiment portable: MacBook Air ou HP Pavilion ?

Par Mathieu Tamigniau dans Comparatif , le 30 avril 2011 10h20 | Ajouter un commentaire

macbookDans « ordinateur portable », les constructeurs oublient parfois la signification exacte de l’adjectif « portable ». Il n’est pas rare, en effet, que l’autonomie d’un laptop 17 pouces (la diagonale préférée des Belges), ne dépasse pas l’heure d’utilisation nomade. La faute à l’écran très lumineux, au processeur puissant mais gourmand, au disque dur de grande capacité tournant rapidement et à la carte graphique de bonne qualité, sur ce genre d’appareil. Plus on a de place, plus on peut y mettre des composants issus d’un PC de bureau, moins chers que ceux miniaturisés des petits portables, mais moins adaptés à leur côté « nomade ».

Si votre priorité, c’est l’autonomie, voici deux ordinateurs – parmi tant d’autres – qui sont vraiment portables, avec une diagonale de 11 pouces, soit environ 30 cm. Ils sont petits et assez légers, et leur autonomie dépasse les 4 heures d’utilisation. Tous deux ont fait l’impasse sur les lecteurs optiques (pas de CD ni de DVD).

D’un côté, un premier prix, le HP Pavilion DM1-3100 vendu 400 euros. De l’autre, un « dernier prix », le Mac Book Air d’Apple, vendu 1.000 euros. Retenez une chose: plus c’est fin, plus c’est cher. Pour les raisons évoquées plus haut: la miniaturisation des composants de l’ordinateur, et son agencement plus délicat.

Quelles différences ?

Bien entendu, on compare ici deux systèmes d’exploitation très différents. Le Mac Book Air tourne sous Mac OS et le HP Pavilion sous Windows 7 édition familiale. L’un comme l’autre vous permettront d’effectuer toutes les tâches de l’informatique grand public, à savoir naviguer sur le web, chatter avec vidéo (webcam et micro intégrés), écouter de la musique, regarder des films, stocker vos photos/vidéos, installer des logiciels bureautiques comme Office (Word, Exel, Power Point, etc) et même certains jeux (mais pas les plus récents). Bref, ce que font la majorité des utilisateurs.

Inutile de rentrer dans le débat « PC ou Mac ? », mais rappelons la stabilité et la rapidité d’exécution incomparable de Mac OS ; et le côté plus « compatible », car plus populaire, de Windows 7.

Matérielhp

Après, c’est une question d’argent, hélas. Un point délicat pour le Mac Book Air, car il en demande plus, mais il en offre moins. Pour 1.000 euros, le portable d’Apple est équipé d’un disque dur de seulement 64 GB SSD (très fin, très rapide, peu gourmant en énergie mais très cher), de 2 GB de RAM et d’un processeur Intel Core 2 Duo de 1,4 GHz.

Pour 400 euros, le HP offre 500 GB de stockage, 3 GB de RAM et un AMD bicoeur de 1,6 GHz. Mais en plus, 3 ports USB (contre 2 pour le Mac), une sortie VGA (moniteur externe) et une sortie HDMI (moniteur ou TV).

Vous l’avez compris, les points forts du portable de HP sont le disque dur, la connectique et le prix très concurrentiel.

Le Mac Book séduit ailleurs :

Un silence presque total, alors que le HP ventile rapidement
Une épaisseur et un poids record : entre 0,3 cm et 1,7 cm, pour 1 kg. Le HP est nettement plus gros: entre 3,2 et 2,1 cm, pour 1,6 kg.
Une autonomie de 5 heures en usage continu, contre 4 heures pour le HP.
Un pavé tactile pour la souris très efficace et précis. HP est en retrait au niveau du défilement et de la fluidité.

Conclusion

Difficile de choisir, après ce que nous venons de détailler. Ces deux portables offrent un belle autonomie, et prennent relativement peu de place. Si votre critère principale est le rapport prix / prestations, alors foncez sur le HP, qui vous en donne beaucoup pour 400 euros. Si vous cherchez un système très stable et rapide, nomade au point de pouvoir être glissé dans une farde, alors optez pour le Mac Book Air. Vous le payerez cher (1.000 euros), mais vous ne regretterez pas votre achat.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire