Red Bull Mobile en Belgique: bon plan ou coup de pub ?

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 5 avril 2011 17h23 | Ajouter un commentaire

rmL’empire Red Bull répond aux lois du capitalisme: pour survivre, il faut s’étendre. Après avoir dépensé des centaines de millions de dollars pour créer une image de marque en béton, il s’agit de rentabiliser l’investissement. Même si les millions de cannettes énergétiques continuent de rapporter des fortunes à la société autrichienne, il faut diversifier l’activité. Red Bull Mobile est donc né. En Belgique, il a été présenté lundi 4 avril à la presse. La carte SIM gratuite peut déjà être commandée en ligne (redbullmobile.be), et l’offre sera dans les Mobistar Center le 26 avril, puis partout ailleurs dès le mois de mai.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une offre d’abonnement téléphonique, uniquement en prépayé chez nous (elle existe ailleurs dans le monde depuis plusieurs années). Et avec les infrastructures de Mobistar, dont l’offre prépayée Tempo manque de charisme. Or du charisme, Red Bull en déborde.

Un monde « trop cool »

Cool, tendance, extrême… la marque aux taureaux ne manque pas d’arguments pour séduire une clientèle jeune, celle qui achète justement des cartes prépayées au lieu de s’abonner. Il est donc logique qu’une telle alliance intervienne, d’autant plus que l’argument phare de Red Bull, c’est l’accès au « Red Bull World« . Soit la lourde machine commerciale et évènementielle de la marque, qui va des sports extrêmes (ski, surf, acrobatie en moto, en avion, etc…) aux sports classiques (F1, WRC, football, etc…), en passant par la musique (festival, spectacle).

En devenant « Red Bull Mobile », vous aurez accès à ces contenus via votre smartphone (Wi-Fi ou 1 GB de données cellulaires par recharge de 10 euros): infos, vidéos, musiques, jeux… tout ce qui porte un taureau rouge. De tout et de rien, donc, même s’il faut avouer qu’il y a des vidéos impressionnantes et une certaine actualité, surtout pour les jeunes. Ça tombe bien, c’est d’eux qu’il s’agit.

Ce contenu est dit « exclusif ». Argument discutable : il n’est pas difficile de visionner des vidéos d’un saut record en moto, ni de connaître les dernières infos liées à la marque. Passons. Il y a également l’accès à des évènements mais là, il faudra attendre. On parle d’un concours pour gagner un paddock pass pour le prochain GP de F1 de Spa-Francorchamps.

m2Offre téléphonique: du bon et du mauvais

Une offre téléphonique doit bien entendu permettre de téléphoner et d’envoyer des SMS. Et là, Red Bull Mobile compte sur l’aspect communautaire. Pour 10 euros, vous avez 600 minutes et 5.000 SMS vers d’autres abonnés Red Bull Mobile. C’est à la fois beaucoup, et pas grand chose. Car il faudra compter sur le fait que cette offre soit un succès, à l’image de Jim Mobile en Flandre, par exemple. Et donc, que tous vos contacts (ou ceux de vos enfants) soit également Red Bull Mobile.

Pour communiquer avec des personnes liées à d’autres opérateurs, cela coûtera 0,3 € par minute, ou 0,12 € par SMS. Soit un prix assez élevé, nettement plus (près du double) que Carrefour Mobile, par exemple.

Point très important à signaler: le GB de données cellulaires (DATA) disponibles à chaque recharge ne vaut que pour l’accès au portail Red Bull Mobile (voir plus haut). Inutile d’espérer surfer ailleurs, lire vos mails ou consulter Facebook. Pour cela, il faudrait prendre une option durement facturée à 3 € les 25 MB. « Mais l’offre débute seulement, nous serons à l’écoute de nos clients pour leur proposer d’autres formules« , a tenté de rassurer Benoit Schyns, CEO de Mobistar, lors de la conférence de presse. Bonne idée…

Conclusion

L’idée n’est pas mauvaise et devrait séduire un public jeune. Red Bull a une image de marque qui fait rêver tous les patrons. Pour 10 euros par recharge, vous communiquerez beaucoup avec les abonnés Red Bull Mobile, mais très peu vers les autres opérateurs. Vous pourrez surfer beaucoup (1 GB) sur le contenu Red Bull, à l’intérêt très ciblé, mais pas du tout sur le reste du réseau. Ceci étant dit, les prix sont dans la moyenne, et il y aura des packs avec des téléphones Samsung (un Star II wifi et un Galaxy Mini sous Android 2.2) flanqués, bien entendu, du logo de la marque. Attention à l’intoxication…

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire