The Daily sur l’iPad: sans doute l’avenir de la presse papier

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 2 février 2011 19h26 | Un commentaire>

dailyIl y a parfois des informations qui passent inaperçues de ce côté de l’Atlantique. Celle-ci, en y réfléchissant bien, aura un impact certainement très important sur la transformation de la presse papier. A l’agonie, ses chiffres de vente empêchent les patrons de presse de dormir depuis de longues années.

Ma première impression lorsque j’ai pris l’iPad en main, c’est que l’intégration des publicités pouvait ressembler à celle de la presse écrite. Des publicités qu’on lit sans s’en rendre forcément compte, sans fermer le journal. Car on lit son journal, alors qu’on consulte un site d’info, ou un site tout court. Subtile distinction, mais qui change tout.

Au delà de cette intégration cruciale des publicités (apport financier), il y a les capacités de l’iPad (puis des tablettes en générale) pour proposer un contenu forcément multimédia et interactif. Une nouvelle façon de parcourir les informations, et des les consulter.

Un bon exemple ?

Gageons que « The Daily » sur iPad soit un succès, ce qui devrait motiver les autres groupes de presse à investir dans la tablette. Le patron du groupe de médias News Corporation, Rupert Murdoch, a présenté mercredi à New York son nouveau projet, intitulé « The Daily », quotidien payant conçu spécifiquement pour la tablette iPad d’Apple.

« Une nouvelle époque exige un nouveau journalisme, un nouveau service sur mesure« , a déclaré M. Murdoch lors d’une présentation au musée Guggenheim de New York, promettant de combiner à la technologie « un bon journalisme de terrain, une bonne coordination et un oeil sceptique« .

Le « Daily« , vendu 14 cents par jour, 99 cents par semaine ou 40 dollars par an, est la deuxième publication payante conçue spécifiquement pour l’iPad, après le mensuel The Project lancé à l’automne par l’homme d’affaires britannique Richard Branson.

Riche contenu

Sa première « Une » montre une photo prise en Egypte sous le titre « La Chute d’un Pharaon« . A l’intérieur, photos, articles vidéos, liens hypertextes et autres fonctions facilitant le partage des informations sur les réseaux sociaux semblaient de premier abord assez familiers.

L’application devait être disponible à partir de 18H00 (belge) mercredi. Une centaine de personnes ont été recrutées pour faire vivre ce projet, y compris des journalistes chevronnés de l’hebdomadaire New Yorker, du magazine Forbes et du tabloïde New York Post (qui appartient à News Corp.).

Un budget de 30 millions de dollars aurait été débloqué pour la première année, selon Forbes.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire