Un peu décevante, la tablette 7o d’Archos

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 24 décembre 2010 10h17 | 17 commentaires

arArchos est un fabricant français qui s’est spécialisé dans les lecteurs multimédias. Logique, donc, qu’il propose des tablettes depuis quelques années, avec plus ou moins de bonheur. J’attendais beaucoup, peut-être trop, de l’un des derniers modèles: la « 70 internet tablet ». Dotée d’un écran de 7 pouces, elle est animée par Android 2.1, mais la mise à jour vers 2.2 peut se faire directement après le déballage.

Etrangement, il ne s’agit pas d’une version d’Android que on a l’habitude de voir. J’ignorais que Google fournissait des versions « light » de son système d’exploitation pour téléphone portable et tablette, mais c’est bien le cas. « Light » car, par exemple, il n’y a pas l’Android Market qui propose toutes les applications. C’est un peu dingue, quand on pense que c’est l’une des forces des OS nomades. A la place, on a droit à « AppsLibs », sorte de marché alternatif de l’application Android. Nettement moins fourni et moins riche. Une question de droits et de dollars, certainement.

Une bonne affaire

En parlant de dollars, sachez que cette Archos est une très bonne affaire: 249 euros, soit le tiers du prix de la Samsung Galaxy Tabs, elle aussi sur Android (un vrai). Mais ce n’est pas pour rien. Outre l’absence de l’Android Market, j’ai constaté amèrement qu’il m’était impossible d’utiliser mon compte Gmail pour les contacts et les mails. En fait, l’application « Gmail », installée d’office sur la plupart des versions d’Android, est absente et en plus, impossible à télécharger. On doit se contenter d’un compte Exchange nettement moins sympathique à utiliser, surtout avec des Gmails. Bizarre tout de même, vu que Gmail est absolument gratuit.

L’écran de 7 pouces n’est pas mauvais, mais il manque cruellement de précision et de réactivité par rapport à ce qui existe sur le marché, au niveau des tablettes et des smartphones. La technologie embarquée est globalement moins performante que la concurrence, mais à ce prix, c’est logique. Il n’y a pas de puce 3G, tout se fait en Wi-Fi. Le surf est correct, mais sans être transcendant (un peu lent). Pas de gestion du Flash.

Reste à voir si vous vous contenterez des limitations de cette version d’Android. Si oui, pour 249 euros, vous avez l’une des tablettes les moins chères du marché.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire