Windows Phone 7 : Microsoft propose enfin un « smart » phone

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité, Test , le 15 novembre 2010 14h52 | 4 commentaires

lgA la traîne depuis des années en matière d’OS pour smartphone, Microsoft est parti d’une copie vierge pour imaginer Windows Phone 7. Qui, c’est une bonne nouvelle, laisse de côté l’interface du très archaïque Windows Mobile 6.5. C’est neuf, mais est-ce que c’est bien ?

On le sent dès la prise en main: Microsoft a fait un gros travail sur l’interface, repensée en termes d’accessibilité et d’ergonomie. Des gros carrés vous permettent dès l’écran d’accueil d’accéder à tout ce qu’un smartphone doit offrir: les mails, la navigation, les contacts. Mais WP7 le fait bien.

Une interface stylée

Le design de l’OS est original et très stylé. Un fond noir et une police blanche, le tout en minuscule. Certains titres sont expressément tronqués, ce qui indique qu’il y a d’autres écrans sur la droite et la gauche qui contiennent d’autres informations. Un bel effet de style qui rend la navigation plus efficace. C’est rarement le cas, c’est osé mais c’est réussi. Les icônes sont des gros carrés verts (couleur à choisir) avec des symboles et du textes.

Fusion des contacts

Si comme moi, votre boîte hotmail est votre boîte poubelle, vous serez heureux d’apprendre que WP7 ne se limite pas aux données de contact de sa messagerie historique. La synchronisation est rapide et immédiate avec les contacts Facebook et Gmail (dans mon cas), qui sont fusionnés dans le « hub » contact. L’icône contact cache donc une application qui met à jour les profils Facebook de vos amis et qui vous permet d’interagir avec eux. Par exemple, vous cliquez sur l’un de vos contacts et on vous propose de l’appeler, de lui envoyer un sms, d’écrire sur son mur Facebook ou de lui envoyer un mail. Vous voyez également son statut Facebook. Une excellente trouvaille de Microsoft. Ce que j’ai pu voir, sur certaines surcouches sur Androïd, n’atteint pas cette fusion totale (mail, téléphone, réseaux sociaux) des données des contacts.

Multimédia: PC obligatoire

Pour la musique et les vidéos, il faut télécharger le logiciel Zune, du nom du lecteur multimédia de Microsoft qui n’a jamais franchi l’Atlantique. Ce logiciel n’est pas compatible Mac. Vous devrez l’utiliser pour gérer votre médiathèque, même si iTunes vous convenait très bien. Pour le reste, c’est à nouveau très bon: le bouton « photo » affiche celle prise avec le téléphone mais également celles de votre compte Facebook. La qualité des photos dépendra de celle du téléphone. Avec le logiciel gratuit « Play To », une exclusivité LG, vous pouvez choisir de diffuser ce contenu sur votre téléviseur compatible DLNA. C’est automatique, pas besoin de configuration compliquée. Android le fait aussi dans sa version 2.2 sur le HTC Desire HD notamment.

Et les applications ?

Il faut utiliser « Market Place ». Une boutique simple et fonctionnelle. Difficile d’évaluer la quantité et la qualité des applications mais elles sont nombreuses (même si on est loin de l’AppStore de l’iPhone), et semblent variées. Parmi les jeux, il y aura des interactions avec ceux de la Xbox, et simplement des « petits jeux », comme sur les autres plateformes mobiles. Vous pouvez chaque fois essayer gratuitement les applications, même si elles sont payantes au final.

Plusieurs terminaux: positif ou négatif ?

WP7 est un OS pour smartphone. Il peut donc se retrouver théoriquement sur toutes les marques. HTC, Samsung et LG l’utilisent déjà. Nokia pourrait (devrait…) le faire aussi. L’avantage: des configurations et des prix différents, selon vos besoins. L’inconvénient, même si l’OS est figé (très peu modifiable par les constructeurs) : des risques de bug, de dysfonctionnement, d’incompatibilité, etc. L’iPhone est construit autour d’iOS, et iOS est construit autour de l’iPhone. Un gage optimal de stabilité. Ce n’est pas le cas avec les téléphones Android et WP7. Mais je n’ai rien marqué sur le LG -E900 (Optimus), qui m’a servi de base d’essai.

Conclusion

Mission réussie pour Microsoft. L’entreprise américaine, qui vivait (et vit encore) sur le monopole de Windows sur le marché des PC, était obligée de réagir. Elle le fait très bien avec ce Windows Phone 7, une vraie (et bonne) alternative à l’iPhone 4 et aux téléphones récents tournant sous Android. Ce que j’ai préféré:

  • son interface simple, ou tout ce qui n’est pas nécessaire n’est pas affiché.
  • son agrégation de contenu social, très réussie, sous les « hubs » contact et photo.
  • son ergonomie dans les menus, enfin clairs et « user friendly ».

Un adjectif que je ne pensais jamais dire en faveur d’une production de Microsoft. Après le Kinect sur Xbox, le géant de l’informatique redore son blason, et se pose à nouveau en vrai concurrent sur le vaste marché des smartphones et des jeux vidéos.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire