Assassin’s Creed Brotherhood: Ubisoft met le paquet

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 20 octobre 2010 10h42 | Ajouter un commentaire

as« Le plus gros budget marketing« , rien que ça. Ubisoft avoue mettre le paquet pour promouvoir le troisième opus de sa série à succès. A la fin de Assassin’s Creed II, Ezio a atteint Rome après avoir parcouru une Toscane et une Vénétie magnifiquement réalisée. J’ai même cru que j’allais avoir droit à la capitale italienne en dessert, mais cette fin spectaculaire était un teasing pour la suite des aventures, qui prennent une tournure étonnante.

Les précommandes mondiales du 3e opus ont explosé les stats du groupe d’origine française, dont le plus gros studio est à Montréal, au Canada. Pas moyen d’avoir des chiffres précis, mais c’est le record pour Ubisoft, un des plus grands studios de jeu vidéo.

Concernant AC Brotherhood, les joueurs se glisseront donc à nouveau dans la peau d’Ezio, le légendaire Maître Assassin, pendant 15 heures en mode solo. La très grande Rome est au menu, et ses alentours j’imagine. Pour la première fois dans la série, le mode multijoueur fait son apparition et permet aux joueurs de choisir parmi différents personnages, disposant chacun d’armes de prédilection et de techniques d’assassinat.

Les deux premiers jeux de la franchise se sont vendus à plus de 19 millions d’unités à travers le monde et leur succès s’étend au-delà du jeu vidéo. Les fans peuvent retrouver l’univers à travers des bandes-dessinées, des romans, un récit animé, un art-book, des vêtements, des figurines et… un nouveau jeu Facebook.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire