Gran Turismo 5 en 3D: le rêve des joueurs devient réalité

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 6 septembre 2010 13h21 | Ajouter un commentaire

gtLa 3D dans les jeux vidéos, tout le monde en parle, mais peu l’ont déjà testée. Depuis jeudi passé, je peux enfin dire que c’est tout simplement… dément. Les conditions étaient avec moi lors de cette présentation de rentrée chez Sony. Un écran 3D Full HD de 52 pouces avec émetteur pour lunettes intégré, des lunettes actives, une PlayStation 3 et, surtout, Gran Turismo 5 (qui sort le 3 novembre). Le jeu est 3D ready, mais fonctionnera bien entendu sur des TV classiques.

Quand on met les lunettes et que l’on choisit sa voiture, le cœur bat un peu plus vite. Et quand le feu passe au vert, c’est la bouche ouverte de bonheur… Pour les amateurs de jeu de course, la 3D offre une réelle valeur ajoutée: la profondeur aide à anticiper le freinage, à « voir » le virage et les autres voitures, à mieux apprécier le paysage qui défile. C’est vraiment autre chose.

Accessible

Le jeu en 3D, ce n’est donc plus tout-à-fait pour demain. Il existe déjà des jeux en 3D (surtout les jeux développés à la demande de Sony), la PS3 a reçu une mise à jour, et les TV 3D Ready ne sont pas hors de prix (comptez 1.500 euros lunettes comprises). De plus, les prix vont diminuer rapidement, c’est une certitude (si l’engouement est réel, si les contenus 3D se multiplient… mais c’est sur la bonne voie).

Gran Turismo 5 aura mis beaucoup de temps à arriver (le 4 est sorti au Japon en 2004), mais les développeurs n’ont pas arrêté de bosser sur le jeu. Gestion des dégâts des voitures, modélisation fidèle des 1.000 véhicules, de leur vue intérieure et enregistrement du bruit du moteur, course jour/nuit, mode karting et WRC… la somme de travail est colossale, et le résultat, de ce que j’ai pu en voir, est à la hauteur. Vivement le 3 novembre.

psPlayStation Move

La vraie actu de la rentrée chez PlayStation, c’est la sortie du « PlayStation Move », la reconnaissance de mouvement selon Sony. Cette manette sort le 15 septembre. Attention, elle fonctionne avec la caméra EyeToy, et il y aura donc des kits pour ceux qui n’en ont pas. Il existe deux manettes pour le Move. Celle avec une boule de couleur (la principale), plus un contrôleur (l’équivalent de votre main gauche sur la Dual Shock). Ces manettes se rechargent comme les pads (pas de piles, donc), et ne doivent pas être reliées l’une à l’autre (comme c’est le cas sur la Wii).

La comparaison à la Wii est logique. Contrairement à Microsoft, qui a osé le pari du « sans manette » avec son Kinect, Sony a été plus frileux et propose donc un système similaire à la Wii (sortie en 2006). Heureusement, le résultat est différent dans les détails: la manette est un peu plus précise et les jeux qui l’utilisent (comme le Sport qui est fourni) sont plus complets. Le jeu de tennis de table est plus dur, et donc un peu moins orienté « fun ». Sony s’ouvre au jeu familial, mais reste orienté « gamers ».

J’ai donc une impression de « déjà vu » avec ce « Move ». Et j’attends de voir ce que les éditeurs de jeu vont proposer. J’ai pu essayer Socom (FPS) version Move, et vous dirigez donc votre fusil avec votre nouvelle manette qui a une boule, et votre joueur avec l’autre manette dite « de navigation ». C’est plus facile qu’avec le joystick du pad, mais ça reste assez difficile niveau précision. On est loin de l’efficacité d’une souris.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire