Archives du août, 2010

Belgacom augmente encore ses vitesses de téléchargement

Par Mathieu Tamigniau dans Pratique , le 27 août 2010 16h33 | 4 commentaires

teleBelgacom a bien compris que la concurrence devenait rude au sein des offres internet. Au lieu de baisser ses prix (les entreprises le font rarement pour différentes raisons), Belgacom augmente la qualité de son service. Même si tout ça reste théorique et que peu d’entre nous sentiront une différence durant leur surf, les vitesses en download et en upload grimpent encore :

  • Internet Start : 3 Mbps (en aval) /400 Kbps (en amont) (depuis le 01/03 : 3 Mbps en aval, 256 Kbps en amont)
  • Internet Comfort : 12 Mbps (en aval) /1,5 Mbps (en amont) (depuis le 01/03 : 12 Mbps en aval, 1 Mbps en amont)
  • Internet Favorite : 25 Mbps (en aval) /3,5 Mbps (en amont) (depuis le 01/03 : 20 Mbps en aval, 1,5 Mbps en amont)
  • Internet Intense : 30 Mbps (en aval) /4,5 Mbps (en amont) (depuis le 01/03 : 20 Mbps en aval, 2 Mbps en amont)

Internet Favorite est l’abonnement de base, facturé tout de même 42,90 euros. A ce prix-là, c’est logique d’offrir de bonnes vitesses de téléchargement.

Pour rappel, les volumes mensuels de téléchargement ont également pris de l’ampleur ces derniers mois, se rapprochant de l’illimité :

  • Internet Start (avec ligne fixe) : 15 Gb, 18,90 euros /mois
  • Internet Comfort : 50 Gb, 32,50 euros /mois
  • Internet Favorite : 100 Gb, 42,90 euros /mois
  • Internet Intense : illimité,  56 euros /mois

En conclusion, Belgacom reste cher, c’est clair, mais les vitesses et les quotas augmentant, la pilule passe un peu plus facilement.

La France, paradis du triple play !

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 24 août 2010 17h15 | Un commentaire>

liveC’est chez nos voisins français que les tarifs « triple play » cumulant le web, la télévision et la téléphonie fixe sont les plus intéressants. Pour tout dire, ces offres sont même les moins chères du monde !  Et l’écart est très important avec les autres pays. Quand les Français paient 29,90 euros pour se divertir (c’est devenu l’offre de base, et toute la concurrence doit se calquer sur ce prix plancher), les Allemands et les Anglais en paient 45 euros. Aux Etats-Unis, cette formule dépasse communément les 100 dollars mensuels.

Bémol: alors qu’elle était en avance au niveau de l’internet haut débit (avec 20 millions de foyers connectés), la France a pris du retard dans le très haut débit (fibre optique). De plus, on parle de plus en plus dans l’Hexagone de taxer les FAI, alors que ceux-ci ont déjà une offre tarifaire serrée. Mais le jeu de la concurrence pourrait faire perdurer cette barre psychologique des 29,90 euros.

Chez nous, les offres sont très variées et changent régulièrement. Néanmoins, il faut compter minimum 50 euros pour une abonnement internet rapide et presque illimité, cumulé à la télévision digitale et aux appels illimités de fixe à fixe.