Jeu vidéo : le retour de Mario et du Big Boss

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 13 juillet 2010 11h14 | Ajouter un commentaire

superQuelques sorties jeux vidéo pour l’été, pour ceux qui souffrent de la canicule et préfère rester devant leur téléviseur. On remarque que les développeurs ont misé sur des valeurs sûres, avec le retour de Big Boss (héros de l’infiltration dans la série des Metal Gear) et de Mario (le petit plombier dans Super Mario Galaxy 2).

Super Mario Galaxy 2

Mario revient dans une nouvelle aventure à l’imagination débordante. Comme son prédécesseur, Super Mario Galaxy 2 invite le joueur à explorer diverses planètes à la recherche de la princesse Peach. Pour éliminer ses ennemis, Mario peut leur sauter dessus mais aussi faire appel à de multiples pouvoirs: il peut voler, une fois revêtu son costume d’abeille, mais aussi se transformer en pierre ou creuser les astres grâce à une foreuse. Grosse nouveauté: Yoshi, qui donne des ailes à notre plombier préféré. Visuellement très réussi, Super Mario Galaxy 2 offre une durée de vie conséquente, d’autant qu’il est possible d’y jouer à deux simultanément. La prise en main se révèle aisée, ce titre tirant pleinement parti des possibilités offertes par la manette à détection de mouvement Wiimote. Les joueurs bloqués peuvent par ailleurs être aidés, la console les guidant jusqu’à la fin du niveau pour qu’ils puissent poursuivre l’aventure. (40 euros sur Wii)

toyToy Story 3

Comme toutes les productions cinématographiques importantes, Toy Story 3 est accompagné de son adaptation en jeu vidéo. Cette dernière est divisée en deux parties distinctes : la première suit les grandes lignes du long-métrage et permet d’en rejouer les séquences les plus marquantes, aux commandes notamment du cow-boy Woody ou de l’agent spatial Buzz l’Eclair. La seconde, baptisée le « Coffre à jouets », place le joueur au coeur d’un village où il peut interagir avec d’autres personnages et remplir de multiples missions. Il est aussi possible de décorer les lieux à son goût, en changeant la couleur des façades des immeubles ou en modifiant la tenue ou la coiffure des habitants. Les possibilités sont variées et de nombreuses références à d’autres oeuvres de Pixar, comme Wall-E ou Nemo, sont présentes. Assez joli, ce jeu est parfois un peu difficile pour les plus jeunes, auxquels il est destiné. L’univers de Toy Story est, par ailleurs, bien respecté, en atteste la présence des doubleurs ayant prêté leur voix à la version française du film. (60 euros sur Playstation 3 et Xbox 360)

metalMetal Gear Solid: Peace Walker

Série phare de Konami, Metal Gear fait son retour sur les consoles portables de Sony (PSP et PSPgo). Le quatrième opus avait offert une conclusion à la saga, il y a deux ans. Ce nouveau volet revient donc sur les débuts de l’intrigue, afin de comprendre les motivations des différents protagonistes. Alambiqué, comme celui des autres épisodes, le scénario met en scène un groupe de mercenaires dirigés par l’agent secret Big Boss devant empêcher un coup d’Etat orchestré par la CIA au Costa Rica dans les années 1970. Reposant en grande partie sur des phases de coopération, ce jeu oblige également à faire preuve de discrétion afin d’avancer sans se faire remarquer. L’intelligence artificielle des ennemis laisse, néanmoins, à désirer et il arrive qu’ils ne repèrent pas le joueur alors qu’il leur passe à côté. Cette production, à la réalisation très aboutie, figure parmi les plus beaux jeux parus sur une machine portable. Sa longévité, qui avoisine les quinze heures, se situe dans la moyenne du genre (40 euros sur PSP).

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire