Quels concurrents pour l’iPad ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Mobilité , le 6 avril 2010 17h27 | 3 commentaires

wepadLa « tablette informatique à écran tactile » iPad, disponible depuis le samedi 3 avril pour les consommateurs américains, est le dernier produit phare d’Apple. Le géant de l’informatique et des loisirs numériques a enregistré 300.000 ventes sur cette seule journée. La plupart des magasines/sites/journalistes spécialisés ont vanté les mérites de cet objet de luxe pour certains, de l’outil informatique nomade par excellence pour d’autres.

Ce qu’on peut lire sur Engadget.com (voir le test détaillé), une référence outre atlantique, c’est que « (…) le client d’un iPad a deux profils types. Le premier: quelqu’un qui regarde plus loin que le présent et qui voit le potentiel d’un produit comme l’iPad… qui y croit et qui est excité par ce potentiel. C’est aussi une personne qui peut s’offrir ce qui s’apparente à un article de luxe. Le second est un individu qui n’a pas énormément de tâches à faire avec l’iPad et qui aimerait que son expérience de l’informatique soit plus aisée, plus rapide et plus simple. »

Déjà un vrai concurrent ?

Plus près de chez nous, en Allemagne, le constructeur Neofonie contre-attaque déjà avec son WePad. Une tablette au design proche de celle d’Apple, mais qui tournerait sous Android, le système d’exploitation opensource et gratuit de Google. Il équipe déjà des smartphones HTC ou LG, par exemple. Le WePad propose un écran plus large (30 cm contre 25 cm pour l’iPad), une webcam en façade, un lecteur de carte mémoire pouvant étendre celle qui est intégrée (de 16 Go), la gestion de Flash et Adobe AIR, un multi-tâches et un processeur plus rapide. Soit tout ce que les premiers détracteurs d’Apple reprochent déjà à l’iPad. Il possédera évidement le Wi-Fi, Bluetooth, la 3G en option mais également 2 ports USB. Sur le papier, ça semble alléchant.

En revanche, côté logiciel, je suis plus sceptique. Comme pour certains téléphones, le WePad tentera d’imposer sa propre suite de logiciel. Il propose ainsi sa propre plateforme de téléchargement d’applications, baptisée de manière très originale WePad AppStore. Heureusement, l’Android Marketplace sera de la partie. Un double système qui devrait perturber l’utilisateur lambda. Ce n’est pas tout. Neofonie voit grand, très grand: la recherche de mots-clés en interne sera assurée par le moteur maison WeFind et côté contenus, le WePad offrira un logiciel dédié à la lecture de magazines (WeMagazine Reader), et permettra le téléchargement et la lecture de livres électroniques.

HP présente sa « Slate »

Du côté de HP, le premier constructeur d’ordinateur, on lève le voile sur la tablette équipée de Windows 7. Toujours selon le site Engadget.com, la Slate serait équipé d’un écran tactile multi-touch de 8,9 pouces (résolution 1024 x 600 pixels), donc légèrement plus petit que celui de l’iPad, et ferait appel à un processeur Intel Atom Z350 cadencé à 1,6 GHz (contre une puce Apple A4 1 GHz pour l’iPad). Niveau stockage: 32 et 64 Go (contre 16, 32 et 64 Go pour l’iPad), mais avec un lecteur de carte mémoire pour d’accroître cette capacité.

La Slate offrirait également des connectivités Wi-Fi, 3G (en option) et GPS, ainsi que des sorties audio et vidéo (support du HDMI ?). Avec deux capteurs photo/vidéo, l’un en façade pour faire office de webcam, l’autre à l’arrière pour faire des photos et filmer. Une fonctionnalité qui fait défaut à l’iPad, pour l’instant.

Que vaut Windows 7 ?

Après Mac OS et Android, ce sera au tour de Windows 7 de prouver son efficacité dans une tablette. Rappelons que cet OS de Microsoft a été, en partie, conçu pour les interfaces tactiles. Comme pour le WePad, le fabricant américain y a toutefois ajouté une surcouche maison, « encore plus adaptée à la tablette« , selon HP. Le terminal prendrait en charge, tout comme les autres versions de Windows 7,  les vidéos et animations en format Flash sur le Web.

Le prix de la Slate reste une inconnue. HP n’en parle pas sur son minisite. Des rumeurs évoquent 549 dollars pour la version 32 Go, et 599 dollars pour la version 64 Go. A titre de comparaison, l’iPad coûte entre 499 dollars (16 Go et Wi-Fi) et 829 dollars (64 Go, Wi-Fi et 3G).

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire