Archives du mars, 2010

God of War III se rapproche du jeu parfait

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 26 mars 2010 14h09 | Un commentaire>

gowIl y a quelques jours, je vous avais conseillé la démo de God of War III. La version définitive vient d’arriver dans un beau coffret destiné à la presse, avec plein de petits trucs de geeks. Heureusement, il y a l’essentiel: le disque du jeu. Et quel jeu ! Quel spectacle ! God of War III, le premier de la série a débarqué sur console de nouvelle génération (uniquement la PS3), frise la perfection. Kratos est de retour, plus assoiffé de vengeance que jamais. C’est le seul point noir, donc je commence par là : le scénario se répète au fil des épisodes et forcément, on commence à le comprendre que Kratos, il est très méchant, il a très envie de se venger des Dieux qui l’ont trahi et d’ailleurs, il va le faire. Même si la trame, je tiens à le préciser, est plus profonde que les précédents opus.

Le reste, c’est de l’ordre du génial. La réalisation est à couper le souffle et exploite – enfin ! – tout le potentiel de la console, et de son fameux processeur dont on loue les capacités depuis si longtemps. Pour ceux qui ne connaissent pas notre ami Kratos, il s’agit d’un ancien commandant spartiate qui a beaucoup d’ennuis avec les Dieux de l’Olympe. Ce pure « beat’em all » (voir photo) se déroule donc dans la Grèce antique, avec des aller-retours réguliers dans la mythologie.

Mise en scène immersive

Au-delà des graphismes époustouflant, il y a la mise en scène qui, à l’image d’un Uncharted 2, se rapproche du cinéma. Quand l’action s’intensifie, il y a des changements de plan fréquents qui donnent un côté très spectaculaire au jeu. Ultra-violent également (pour achever certains adversaires, vous tranchez des gorges, arrachez des têtes, crevez des yeux, etc), GOW III est un défouloir incomparable, beau, émouvant, immersif, prenant. Les nouvelles armes et les nouveaux pouvoirs, sans être bouleversant, ajoutent une touche d’originalité à l’ensemble.

Bien équipé (TV et ampli 5.1), vous allez en prendre plein les yeux et les oreilles. Car même la musique est à la hauteur du spectacle, toujours le bon rythme au bon moment et avec la bonne énergie. God of War s’impose donc comme une des meilleures licences du marché vidéoludique. Affichant des qualités techniques indiscutables, une mise en scène à couper le souffle et une aventure ressemblant à un gigantesque morceau de bravoure, cette troisième aventure de Kratos est une grosse gifle à tout ce qui a été fait en matière de « beat’em all ». Oubliant parfois l’originalité au profit d’une maîtrise parfaite du fond et de la forme, GOW III est un nouveau palier à franchir pour qui oserait s’attaquer la création de Sony.

Comptez 69 euros minimum, uniquement sur PS3.

Construisez votre cité vénitienne avec « Anno 1404 » !

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 24 mars 2010 13h27 | 3 commentaires

venise1« Anno 1404: Venise », ou comment prolonger durablement la durée de vie de « Anno 1404 », sorti en juin 2009 sur PC. Il s’agissait d’un jeu de stratégie/gestion où vous deviez bâtir d’immenses cités en Extrême Orient, à la découverte d’une civilisation inconnue. Vous débarquiez sur une île vierge, à bord d’un bateau et accompagné de quelques colons. Votre mission: faire prospérer ce petit monde. Pour cela, il fallait veiller aux besoins primaires (nourriture et vêtements à la base), puis secondaires (l’alcool et les divertissements). Sans oublier la construction des structures dédiées qui consomment, produisent ou transforment les différentes ressources.

L’extension « Venise » – ce qui signifie déjà qu’il faut le jeu original – présente quelques nouveautés intéressantes, en plus d’offrir un mode multi-joueurs. Au-delà de la Venise que vous allez créer (de toute beauté, honnêtement), il faudra compter sur les intrigues et les complots, propres à l’époque. Le tout est bien ficelé et la principale nouveauté est liée au sabotage.

Envoyez vos espions !

Concrètement, vous pouvez construire un nouveau type de bâtiment (en plus des 200 existants): la base d’opérations. Elle ressemble à une maison standard, pour ne pas être repérée par l’adversaire. Cette base vous permet de lancer des espions, qui s’infiltreront dans une ville adverse pour y semer la terreur. Une fois dans la place, vos agents déclenchent des incendies, des empoisonnements de points d’eau ou encore des rébellions… Une chouette nouveauté, qui apporte un côté sournois à votre conquête vénitienne. Et qui colle bien à cette époque historique.

Ajouter à cela quelques nouveaux bâtiments, navires ou même une île volcanique, apportant des ressources supplémentaires mais avec certains risques, et vous avez un belle extension. Sans révolutionner le gameplay de la série, « Anno 1404: Venise » parvient à le renouveler et à multiplier sa durée de vie. Un jeu assez unique en son genre, dont les concurrents ont rarement la même « qualité de fabrication ».

Uniquement sur PC. Comptez 20 euros pour l’extension, et un peu plus de 30 euros pour le jeu original.

Nintendo annonce la 3DS !

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 23 mars 2010 18h38 | 3 commentaires

nintendoLa prochaine console portable de la Nintendo s’appellera la 3DS ! Le constructeur japonais vient d’officialiser le lancement prochain (mars 2011) d’un successeur à la DS XL, sortie il y a peu en Europe et n’étant qu’une DS à l’écran agrandi.

La prochaine portable de Nintendo, révélée à travers un communiqué datant de mardi 23 mars, dévoile le nom (temporaire) de la prochaine console: 3DS. Avec 3D comme 3 dimensions (sans blague)… Comment donc une petite machine sur batterie pourrait-elle reproduire des effets 3D ? D’autant que Nintendo assure qu’aucun appareillage supplémentaire ne sera nécessaire (même pas de lunettes comme au cinéma…) !

La réponse durant le salon de l’E3, qui se débute à Los Angeles le 15 juin. Patience.

Belgacom TV vs VOOcorder: quel est le meilleur décodeur ?

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 19 mars 2010 11h55 | 59 commentaires

decoLa petite guerre de la télévision interactive fait rage en Belgique. Depuis que Belgacom a lancé sa plateforme BelgacomTV, l’opérateur téléphonique historique gratte des parts de marché à VOO. Les derniers chiffres de Belgacom TV réjouissent la société. Il y a près de 752.000 clients en 2010, avec une hausse de 250.000 unités en 2009, « un record » me signale l’attaché de presse. Les packs y sont pour beaucoup, offrant la télévision aux clients qui surfent et téléphonent avec Belgacom.

Le câblodistributeur VOO contre-attaque depuis quelques mois, avec le VOOcorder, un décodeur offrant les mêmes fonctionnalités interactives que celui de Belgacom TV. On parle de 200.000 abonnés mais je n’ai pas su vérifier ces chiffres auprès de VOO. Dès lors, un test s’imposait: quel est le meilleur décodeur ? La meilleure offre en matière de chaînes et de VOD ?

Même prix

Le début de ce comparatif a simplifié le test : les prix sont identiques. 18,5 euros pour l’offre de base, incluant la location du décodeur de 6 euros. Et vous seriez bête de l’acheter: Belgacom en est à son 4e modèle, les derniers supportant la HD. A ce prix-là, vous avez environ 70 chaînes, dont quelques unes en HD. Chez Belgacom, il y a des chaines flamandes en plus. Mais cela évolue, d’un côté comme de l’autre.

Tant qu’on parle des prix, évoquons la VOD. A nouveau – à croire qu’ils se sont entendus… – les prix se ressemblent: 3,5 € pour une nouveauté (parfois 5 ou 6 € si c’est une sortie évènement ou antérieure à la sortie sur support physique), 2,5 € pour un film plus ancien. A cela s’ajoute des suppléments que je trouve ridicules pour la HD (2 ou 2,5 €). Par exemple, Destination Finale 4 en HD chez Voo: 7,5 euros !

BeTV vs. D1 Belge

Concernant les bouquets, les formules sont différentes. Dans le VOOcorder, vous pouvez inclure votre abonnement à BeTV Premium, comprenant 6 chaînes (Cinéma et Sport). Mais il faut mettre le prix: 37,70 € en plus des 18,50 € de base. Les bouquets de BeTV vont de 17 à 40 €, et vous pouvez les prendre avec ou sans BeTV.

Chez Belgacom, les bouquets sont nettement plus démocratiques – bien qu’incomparables à l’offre ciné et foot de BeTV Premium. Ils vont de 5 à 14,95 € et proposent des chaînes thématiques nature, enfant, cinéma ou adulte. De plus, Belgacom a l’exclu sur le foot belge. Un abonnement complet (tous les matchs de D1 belge) coûte 19,90 € par mois. Il existe bien sûr des offres ponctuelles (les play-offs à 40 euros par exemple).

Belgacom TV plus rapide au zapping

Tout ceux qui quittent la zapette du tuner analogique de leur télévision pour celle du décodeur sont déçus. C’est inévitable pour l’instant et c’est le gros point noir des décodeurs: c’est lent. Pour être plus précis que « lent », j’ai comparé les deux décodeurs. Et à ce petit jeu, selon mes tests qui opposent un nouveau décodeur Belgacom TV et un nouveau VOOcorder, c’est celui de Belgacom qui gagne. En moyenne, sur 7 zapping en appuyant sur la touche + ou -, Belgacom est à 2,02 secondes pour changer de chaîne, contre 2,54 chez VOO. Si on va directement sur un numéro en particulier, ça grimpe. 3,22 secondes pour aller du 1 au 5 chez Belgacom et… 4,54 chez VOO.

L’interface du Voocorder plus performante

Le VOOcorder, plus récent que Belgacom TV, est parti d’une page vierge pour créer son interface utilisateur, permettant de naviguer dans le menu, d’acheter des VOD, de lire ses programmes enregistrés, etc. Son menu est similaire à celui d’une PlayStation 3 (en croix), sur un fond rose. Mais surtout, il est plus réactif que celui de Belgacom TV, où il faut parfois attendre 4 ou 5 secondes après la pression d’un bouton OK ou d’une croix directionnelle. Avec le risque d’appuyer à nouveau dessus et de se paumer dans les menus ! C’est très agaçant au début, même si on s’y habitue.

Au niveau des fonctionnalités de l’interface, elles sont similaires. Télévision à la demande (parfois gratuite – pour les journaux par exemple), enregistrement de programme, guide TV, etc. Concernant l’enregistrement, le Voocorder est plus permissif: enregistrer deux programmes, en regarder l’un d’eux en même temps ou une autre chaîne, c’est possible !

Conclusion

Sincèrement, les deux décodeurs se valent. Même s’ils peuvent s’améliorer, en terme d’ergonomie, de rapidité et de prix pour la télévision/vidéo à la demande. D’ailleurs, ils coûtent le même prix de base (18,5 €). L’un est plus rapide dans les menus (le Voocorder), l’autre dans le zapping (Belgacom TV). A vous de voir ce qui vous énerve le plus: attendre que votre chaîne apparaisse ou naviguer dans votre interface de plus en plus riche. Et puis, il y a les contenus supplémentaires. BeTV reste une exclusivité du câble (et donc du Voocorder), mais coûte cher (37,7 euros en plus). Belgacom TV a le foot belge (à 19,9 €). A vous de voir !

Red Steel 2 en vidéo, Splinter Cell en démo jouable

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 17 mars 2010 18h01 | Ajouter un commentaire

spUbisoft ne chôme à l’approche du printemps. Red Steel 2, qui sort le 25 mars prochain, se dévoile un peu plus à travers une vidéo présentant les boss du jeu, et un site dédié en guise de teaser. Le plan marketing est bien rôdé: Ubisoft compte sur le succès du jeu, developpé uniquement pour la Wii et nécessitant le Wii Motion Plus, l’appendice de la Wiimote.

Sur le site, les internautes pourront trancher la page de leur navigateur afin de révéler les différents contenus. Amusant. Votre souris devient une épée et dévoile les 3 mini-jeux qui testeront votre rapidité à utiliser, en même temps, le fusil et l’épée. Comme dans le jeu, en gros. Allez voir sur www.redsteel2.com.

Quant à Sam Fisher, le héros de Splinter Cell Conviction, c’est carrément une démo jouable qui débarque, uniquement sur Xbox. Un moyen de contrer toutes les exclus Sony du moment (Heavy Rain, God of War III, etc…). La démo permet d’essayer le niveau de « Michigan Avenue Reservoir », sorte d’introduction aux mécanismes du gameplay de base. Vous pourrez découvrir les nouvelles fonctionnalités de Splinter Cell Conviction, dont « Marquer et Exécuter » et « Dernière Position Connue »… La démo de Splinter Cell Conviction sera téléchargeable le 18 Mars 2010 sur le Xbox Live. Le jeu sort le 15 avril sur Xbox et PC.

iPhone 4G ou iPhone HD ?

Par Mathieu Tamigniau dans Divers , le 16 mars 2010 16h15 | 2 commentaires

iphonehd2Je vous en parlais lundi: l’iPhone 4G, ou peut-être s’agira-t-il de l’iPhone HD, devrait sortir avant l’été. Tout ceux qui n’ont pas lu « ce que devrait offrir le nouveau modèle d’Apple« , peuvent se mettre à jour ici. Pour les autres, j’ai reçu d’un fidèle lecteur un lien vers cette vidéo qui pourrait présenter l’iPhone HD, quatrième génération du téléphone déjà mythique d’Apple. Alors, info ou intox ? Selon certains sites, cette publicité serait en cours de développement. Apple aurait fait le pari audacieux de proposer un châssis entièrement nouveau. Cette « découverte » est prise au sérieux outre-Atlantique.

iPhone 4G: tout ce que le prochain téléphone d’Apple devrait offrir

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Mobilité , le 15 mars 2010 12h09 | 7 commentaires
L'une des interprétations de l'iPhone 4G

L'une des interprétations de l'iPhone 4G

Dans quelques mois (quelques semaines ?), Apple devrait sortir un nouvelle version de son célèbre iPhone. Peut-être ne sera-ce qu’une subtile évolution comme celle du 3GS par rapport au 3G. Mais peut-être qu’Apple, et on lui conseillerait de le faire, va sortir un nouveau modèle plus costaud (un iPhone 4G ?), en même temps qu’un OS qui apporterait les modifications attendues. Parmi celles-ci, la gestion du multitâches revient très souvent.

Le multitâche, c’est le fait de pouvoir faire tourner plusieurs applications simultanément, comme le font déjà certains OS de téléphone (la dernière version de Google Android, par exemple). Pour l’instant, sur votre iPhone, pour lancer une application vous devez fermer celle qui est ouverte (sauf pour la musique). La prochaine version de l’OS de l’iPhone pourrait (devrait ?) offrir cette possibilité pour contrer la concurrence.

Nécessaire, le multitâche ?

Mais on le sait, Apple n’est pas du genre à copier. Il préfère se faire copier. Il n’est donc pas impossible que, à l’image des souris sur les portables qui n’ont toujours pas de clic droit physique, Apple n’en fasse qu’à sa tête. En y réfléchissant, d’ailleurs, Steve Jobs a peut-être raison. Je pense qu’il est possible de se passer du multitâches sur un téléphone. Vu la taille de l’écran, on ne peut de toute façon, utiliser qu’une application à la fois. Mais pour la rapidité et la transition entre les applications, il faut reconnaître qu’une gestion du multitâche a son sens.

Sur le web, j’ai lu des chroniqueurs du monde entier qui faisaient leur « top 10 » des nouveautés (mélangées aux rumeurs) qu’ils aimeraient retrouver sur le futur iPhone d’Apple. Voici ce qui ressort généralement. Je partage certains désirs, d’autres me semblent plus futiles :

– une meilleure autonomie (et une batterie amovible)

– un nouveau processeur plus rapide (celui de l’iPad)

– le support de Flash qui anime beaucoup de sites internet

– une caméra de face pour les vidéo-conférences

– une puce Wi-Fi n (la dernière norme des recepteurs Wi-Fi)

– un voice control amélioré

– un Bluetooth plus permissif

– le support d’un clavier externe

– une sortie HD

– l’intégration d’une puce RFID pour le paiement

– une mémoire de stockage extensible

– une qualité sonore améliorée

– un écran OLED

– une reconnaissance biométrique (empreinte du pouce au lieu d’un code PIN)

PlayStation Move: tous les détails de la reconnaissance de mouvements selon Sony

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son, Jeu vidéo , le 12 mars 2010 10h46 | 2 commentaires

sony1Avec sa « manette à reconnaissance de mouvements » (je préfère son nom original : motion controller), la PlayStation 3 de Sony arrive finalement sur l’aire de jeu de Nintendo et de sa Wii: l’action ! En effet, malgré l’excellent catalogue de la console de salon de Sony, la Wii a basé son succès sur une nouvelle façon de jouer, mettant en mouvement le joueur et l’impliquant physiquement dans le déroulement de l’action.

Une idée simple mais que Nintendo a su exploiter avec finesse. Plus de 3 ans après la sortie de la Wii, Sony et Xbox contre-attaquent enfin. Le grand constructeur nippon en premier, lui qui a annoncé le lancement son système de reconnaissance de mouvement. On pensait qu’il y aurait une manette, en fait il y en a deux, un peu comme sur la Wii.

Caméra obligatoire !

Il faudra également une PlayStation Eye, la petite caméra de Sony qui existe depuis quelques années déjà. C’est elle qui reconnaitra les mouvements des manettes. Selon Sony, cette triple association (le système PlayStation Move qui comprend une manette et une manette accessoire, associé à la caméra) détecte avec précision « le mouvement, l’angle et la position dans l’espace 3D, comme si le joueur se trouvait à l’intérieur du jeu« . Alléchant sur le papier. La facture, elle, grimpera…

sonypetitConcrètement, la question que tout le monde se pose est : « Qu’est-ce que Sony apporte par rapport à la Wii ? » J’ai déjà quelques éléments de réponse. Tout d’abord, une boule située au dessus de la manette principale, qui pourra afficher différentes couleurs et qui sera captée d’une certaine manière par la caméra.

Ensuite, le fait que les mouvements soient captés par une caméra équipée d’un micro: Sony vous incorporera « physiquement » dans l’action. D’où la référence au fait de jouer « à l’intérieur du jeu« . J’imagine un jeu d’action avec mon corps en guerrier à l’écran, des épées à la place des manettes dans les mains. Pas mal. Autre différence : les manettes fonctionnent sur batterie, ce qui est plus économique et pratique que les piles de la Wiimote. A part ça, le principe est proche de la Wii: un petit curseur à gauche et une grosse manette à droite.

Quels jeux ?

Les éditeurs de jeu, on s’en doutait, sont ravis de développer de nouveaux produits. 36 ont déjà décidé de supporter le PlayStation Move. Comprenez: Sony comptent sur eux pour sortir rapidement des bons jeux et contribuer au succès de cette plateforme. Mais comme on est jamais aussi bien servi que par soi-même (demandez à Nintendo), Sony a déjà prévu 20 jeux « maison ».

On connait déjà quelques projets dévoilés par le constructeur, à partir desquels on peut se faire une idée de ce que Sony a derrière la tête (certains titres ne sont encore arrêtés): Brunswick Bowling, Motion Fighter, Move Party, Sliders, Sports Champions, etc… D’après les images, on a l’impression que Sony a juste mis de beaux graphismes sur les concepts de la Wii (voir le tir à l’arc ci-dessous). Mais ce serait dévaloriser l’outil de Sony qui, je l’espère franchement, apportera ce qui manquait à la PS3: un vent de fraîcheur.

sonyjeu

Darksiders, God of War et Prince of Persia: trois héros qui crèvent l’écran

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 9 mars 2010 20h00 | Ajouter un commentaire

Cette semaine, je vais vous parler de trois excellents jeu d’actions/beat’em all: Prince of Persia: les Sables Oubliés, God of War III et Darksiders. Le premier ne sort pas tout de suite (sans doute fin mai 2010), le deuxième sort bientôt (une démo est par ailleurs disponible gratuitement sur le PlayStation Store) et le troisième est disponible depuis quelques semaines.

Difficile de figer ces trois jeux d’actions pour consoles dans une seule catégorie. Pour God of War, troisième chef d’œuvre du genre, cela se rapproche néanmoins très fort du beat’em all (pour tuez-les tous: votre évolution dans les niveaux vous amène à affronter des centaines de monstres et une dizaine de boss). Darksiders et Prince of Persia sont, quant à eux, des jeux plus orientés actions/aventure, car il y a de la réflexion et des énigmes en plus. Ce qui rassemble ces trois jeux – et ce qui est l’objet de ce post – c’est qu’ils ont une architecture commune: un héros vachement balaise. Je vais donc évoquer ces trois jeux sous l’angle de leur personnage.

kratosGod of War III

La démo de God of War III est enfin disponible pour tout le monde sur le PlayStation Store. Pourtant, elle date déjà (salon de l’E3 en 2009). GOW est une série exclusive à la PlayStation, développée par Sony. Le genre destiné à faire pencher l’acheteur pour sa PS3 au lieu d’une Xbox ou d’une Wii. God of War a débuté sur PS2. Ce fut une belle claque visuelle, tout comme le deuxième opus (2007) considéré comme l’un des plus beaux jeux de la console. Son personnage, c’est Kratos, un ancien soldat de l’armée spartiate (un gros dur, donc). Il a eu la mauvaise idée d’invoquer Arès, le dieu grec de la guerre, pour échanger son âme contre la victoire lors d’une bataille difficile. De fil en aiguille, il se créé une très mauvaise réputation auprès des dieux de l’Olympe, ce qui n’est pas une bonne idée quand on est un héros de jeu vidéo. Le résultat de ces batailles est graphiquement magistral. Le monde antique représenté de manière bien diversifiée par les studios US de Sony (Santa Monica) est à couper le souffle. L’animation de Kratos est d’une rare précision et sa panoplie de coups, sauts et combos place God of War au sommet de la hiérarchie des beat’em all sur PlayStation. C’est forcément un peu violent (+18) mais l’intensité et l’immersion sont phénoménales. A essayer d’urgence. Sa personnalité est très sombre: dans les premiers épisodes, Kratos est déchiré par le décès de sa famille (qu’il a lui même tuée…) et devient une brute sanguinaire, sans autre ambition que la vengeance. Chassé de l’Olympe à nouveau, il n’a qu’une envie: tuer les dieux.

guerreDarksiders

Le héros de Darksiders s’appelle Guerre. Un nom qui ne confère pas un grand charisme à notre héros, qui demeure un beau bébé. Au premier abord, Darksiders ressemble un peu trop à God of War, dont je viens de parler. Son gameplay est identique, et même certaines combinaisons de touches… Vu que son maître est un excellent exemple, Guerre se contrôle avec autant de plaisir de Kratos. Mais Darksiders est moins linéaire que GOW. La liberté d’action laisse de la place à la réflexion, et la durée de vie du jeu est  sensiblement plus élevée. Si ses influences sont nombreuses et assumées, Guerre n’en reste pas moins un fameux guerrier (il est physiquement plus énorme que Kratos, qui garde des proportions humaines) s’empêtrant dans un apocalypse teinté de parabole religieuse. Côté personnalité, on n’apprend pas grand chose… à part qu’il ne faut pas l’emmerder. Avec une certaine subtilité (pas dans les bastons, là c’est du lourd), un scénario bien écrit et des graphismes bien léchés, Darksiders est un excellent compromis entre deux grands genres du jeu vidéo. Disponible également sur Xbox360.

princePrince of Persia: les Sables Oubliés

Faut-il vous présenter le Prince de Perse ? Il a pourtant été l’un des premiers jeu d’action-aventure en progression écran par écran. Il se déroulait dans un univers inspiré des contes des Mille et Une Nuits. C’était du classique: le jeune prince devait éviter les pièges de l’infâme Sultan usurpateur, combattre les gardes et résoudre les énigmes pour rejoindre la sortie afin de délivrer la princesse prisonnière, le tout en un temps limité. Après un énorme succès dans le début des années 90, la série est tombée aux oubliettes pour mieux renaître après le rachat par Ubisoft en 2001. Prince of Persia: les Sables du Temps sort en 2003 et relance les aventures nettement mises à jour du jeune guerrier. Le titre est un succès et le quatrième opus (Les Sables Oubliés, multiplateforme) a été dévoilé ce mardi par Ubisoft. Vous constaterez directement que notre héros est le petit freluquet du trio. POP est, il est vrai, un peu moins gore que les deux autres titres. La violence laisse plus de place aux acrobaties et aux énigmes, et notre Prince est plus élégant que brutal. D’ailleurs, il a souvent sa petite copine, c’est dire.

« Pure Football »: Ubisoft se risque au jeu de foot

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 5 mars 2010 13h16 | Ajouter un commentaire

fifaComment lancer une jeu de foot en 2010 sans se prendre une claque face à Fifa 2010 (et bientôt la version Coupe du Monde) ou PES 2010 ? En imaginant un nouveau concept, comme le « Pure Football » de Ubisoft. Sorte de Fifa Street, spectaculaire, mettant l’accent sur l’effort physique et les jolies pirouettes, dans des décors plutôt atypiques. La réalisation semble quelconque, et il faudra une sacré dose de fun pour vendre des exmplaires de Pure Football. D’autant qu’au niveau des licences, c’est blindé. Quelques joueurs semblent toutefois avoir donné leur accord. Sortie prévue en mai 2010. Découvrez une vidéo en streaming du jeu.