Archives du février, 2010

Google lance Buzz, « son Twitter »

Par Mathieu Tamigniau dans Divers , le 11 février 2010 08h12 | 4 commentaires

buzzGoogle ajoute une corde à son arc. En intégrant Buzz à son compte de messagerie, le géant du web concurrence directement Facebook et Twitter. Le « moteur de recherche » (c’est un peu court vu tout ce qu’il propose) a lancé mercredi un nouveau service qui permet aux internautes de partager des messages, des liens ou des photos, directement via l’interface de Gmail. Le principe de Google, de rassembler sur un « site » tous les services que nous utilisons couramment (recherche, mail, photo, blog, vidéo, traduction et maintenant, un « Twitter »), prend de l’ampleur. Tout cela a une visée secondaire : rendre son futur OS le plus complet possible. Vous savez, Chromium OS, le système d’exploitation de Google, basé sur une interface web, qui équipera des netbooks ou des tablettes PC fin 2010 ? Non, je dois encore vous en parler alors…

Comment ça marche ? Très simplement et intuitivement, comme chaque fois avec Google. Pas de chichi, pas de froufrou, du concret. C’est comme Twitter. On suit des gens (par défaut, les contacts avec lesquels on correspond beaucoup), et on peut en suivre. On peut aussi joindre à son « update » (son « post », son « statut », comme vous voulez) un lien ou une photo. C’est simple, ça marche bien et, là est l’astuce, c’est intégré à son compte de messagerie. Plus besoin d’ouvrir quatre fenêtres pour « socialiser ». Google rassemble tout. Pour moi, ça devrait marcher car on le sait, les internautes que nous sommes sont de gros fainéants. Et ouvrir une fenêtre, et y entrer son mot de passe, c’est tellement fatiguant…

Gmail compte déjà 176,5 millions d’utilisateurs. Avec Buzz, il comble son retard sur le marché des plates-formes communautaires, dominé par Facebook qui revendique 400 millions de comptes actifs à travers le monde. Google Buzz sera progressivement déployé sur tous les comptes Gmail dans les jours prochains. Pour ceux qui ont Gmail en langue anglaise, il est déjà disponible.

R.U.S.E.: une petite vidéo pour patienter

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 9 février 2010 12h16 | Ajouter un commentaire

Les petits Français du studio Eugen Systems peaufinent actuellement R.U.S.E., un jeu de stratégie en temps réel édité par Ubisoft. Ce jeu, qui doit sortir « courant 2010 », met volontairement l’accent sur la stratégie et sur la finesse des combats, où la réflexion précédera, une fois n’est pas coutume, l’action.

Pour faire patienter les fans, Ubisoft nous fait parvenir une petite vidéo. Dans cette deuxième partie du making of, les développeurs détaillent la création des cinématiques et l’ambiance du jeu, qui se déroule durant la seconde guerre mondiale.

Belgacom revoit son offre ADSL et se rapproche du téléchargement illimité

Par Mathieu Tamigniau dans Divers , le 5 février 2010 13h58 | 37 commentaires

web1La petite polémique du téléchargement domestique limité, une spécialité belge, touche peu à peu à sa fin. En effet, juste avant le lancement officiel de l’offre « Fibernet » de Telenet, proposant 250 GB de volume de téléchargement mensuel, Belgacom met ses abonnements ADSL au gout du jour.

Résultat: la concurrence fait des effets et l’utilisateur y gagne. L’abonnement standard, baptisé « Go », devient « Favorite » et passe à un volume mensuel de 75 GB (contre 25), tandis que ses vitesses maximum de réception et d’envoi de données passent à 20 MBps et 1,5 (contre 12 et 1).

Une bonne nouvelle pour tous les abonnés. Sauf que, pour une raison que j’ignore mais qui énervera certains, l’abonnement passe de 41,75 euros à 42,90. Drôle d’idée de la part de Belgacom, qui aurait pu communiquer sur le fait que « Tout augmente, sauf les prix ». D’autant plus que les abonnements extrêmes voient leur prix diminuer (le « Budget » à 20 euros devient « Start » à 18,9 et le « Plus » à 57,05 devient le « Intense » à 56).

Dans l’ensemble, c’est une bonne nouvelle, surtout pour ceux qui aiment relier toutes leurs machines au web (consoles, TV, ordi, téléphone, etc…), celles-ci étant de plus en plus gourmandes en données. Quant à la vitesse théorique, tout dépendra de votre situation par rapport à la borne la plus proche. Les 12 MBps annoncés, peu de personnes peuvent prétendre en jouir.

Détails des nouvelles offres :

Internet Start. Volume mensuel de 2 GB (soit le double par rapport à « Budget »). Vitesse jusqu’à 2 MBps (down)/256 kbps (up). Prix: 18,90 euros (20 auparavant).

Internet Comfort : Volume mensuel de 8 GB (le double par rapport à « Light »). Vitesse jusque 12 MBps/1 MBps. Prix: 32,50 euros (31,55).

Internet Favorite : Volume de 75 GB (le triple par rapport à « Go »). Vitesse jusque 20 MBps/1,5 MBps. Prix: 42,90 euros (41,75).

Internet Intense : Téléchargement illimité (par rapport aux 60 GB de « Plus »). Même vitesse que « Favorite ». Prix: 56 euros (57,05).

Tout ça à partir du 1er mars. Ces modifs s’appliqueront automatiquement aux clients internet actuels.

Play Belgium: le musée bien vivant du jeu vidéo à Bruxelles

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 4 février 2010 10h38 | Un commentaire>

asteroidsUn salon du jeu vidéo, en Belgique ? Si si, ça existe. Play Belgium, c’est son nom. Cette expo s’appuie principalement sur Game On, un concept anglais de 2002 soutenu par le Barbican Center de Londres. Game On, c’est un peu le musée itinérant du jeu vidéo. Il explore la culture, l’histoire et l’avenir du jeu vidéo. Il en rassemble près de 250 (tous jouables!), qui retracent l’évolution de cette grande saga. La console d’Atari permettant de jouer à Pong, l’un des premiers jeux (1972), est bien protégée mais fonctionne encore !

Tout est mis en place pour vous faire dire « waouh » à chaque fois que vous tournerez la tête. On y apprend aussi plein de choses: le premier personnage de jeu vidéo (Pac-Man), le premier « jeu électronique » (Spacewar, en 1962 sur un PDP-1) ou la première console domestique (Magnavox Odyssey, 1972). Le côté vintage de l’expo, qui n’était peut-être pas intentionnel, lui donne un cachet supplémentaire.

Ceux qui n’ont pas la fibre nostalgique se consoleront avec les nouveautés sur PS3 (un Tony Hawk avec une vraie planche de surf) et sur Xbox (des previews du projet Natal). Pas grand chose du côté de Nintendo, qui ne laisse jamais ses Wii sans supervision.

Plus qu’un musée, plus qu’un luna parkconsole

Les organisateurs auraient pu se contenter d’utiliser le concept Game On, et d’en garder le nom. Mais ils ont vu plus loin en donnant un côté belge à la chose. En intégrant les écoles supérieures du pays (principalement flamandes) qui forment aux métiers du jeu vidéo. Ou en organisant des journées dédiées aux écoles, avec une approche pédagogique de l’exposition (explication des catégories d’âge réservées à certains jeux, par exemple). Bref, on se rapproche alors du concept « Salon ».

defenderUn salon qui souffre d’un manque de publicité, et d’un prix d’entrée conséquent lié à l’investissement nécessaire pour déplacer l’exposition (près de 600.000 euros !). Ceci étant dit, vous pouvez y passer une bonne après-midi sans vous embêter ni entendre vos enfants crier « On y vaaaaa ?« . Soyez prévoyant et achetez des préventes à la Fnac (16 euros pour les adultes). Ou allez-y en groupe de 15 personnes (12 euros). C’est gratuit pour les moins de 6 ans.

Toutes les infos: www.playbelgium.be

MAG : LE nouveau multijoueur sur PS3

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 3 février 2010 15h51 | Ajouter un commentaire

mag1Les FPS (first-person shooter, ou « jeu de tir à la 1e personne ») actuels ne peuvent plus se passer d’un bon mode multijoueur. Sony l’a bien compris et a commandé au studio de développement Zipper Interactive un FPS exclusivement MMO (massive multiplayer online), comprenez « jeu avec beaucoup de joueurs en ligne« . Pas de campagne solo, donc, et l’obligation d’être connecté pour jouer à un FPS en ligne.

Dans MAG – c’est le petit nom du jeu de Sony, pour Massive Action Game – les affrontements sont dantesques car ils peuvent inclure jusqu’à 256 joueurs simultanément, dans une arène pas forcément grande. Des grosses tueries en perspective, donc, soutenues par une appartenance communautaire forte et une vraie « carrière ».

Dans le monde de MAG, trois factions armées privées se disputent la sécurité du monde entier. Dès le début du jeu, vous devez choisir votre camp et vous créer un perso. Chaque armée à son style, son équipement et ses couleurs. Cependant, votre choix ne se limite pas à opter pour telle ou telle apparence: une fois que vous faites partie d’une armée, chacune de vos victoires contribue à donner un avantage à votre faction dans le « grand conflit » qui les oppose.

4 styles de jeu pas faciles…mag2

Comment se déroule le jeu, dès lors ? En réalité, il y a quatre types de partie différents, qui se débloquent au fur et à mesure de votre progression dans les niveaux (il y en a huit au total). Dans chaque cas, vous êtes plongés dans l’action dès le début. Soit en simple « deathmatch » (deux équipes de 32 joueurs s’entretuent), soit avec des objectifs et des stratégies plus élaborés.

Pas de temps mort, pas de pause, pas de lieu sûr : vous êtes en danger dès que le décompte de la partie est terminé. C’est parfois flippant, ce manque de répit. Voire énervant: si vous aimez la jouer cool dans votre divan, ou faire une partie de ping-pong sur votre Wii, passez votre chemin. Sans parler de la difficulté: les joueurs de MMO sont souvent des gamers endurcis, qui vous tuent sans que vous sachiez d’où vient le coup… et souvent en un temps record…

En revanche, si vous aimez l’action et le multijoueur (et que vous possédez une PS3…), foncez chercher votre kit avec headset pour communiquer avec votre faction ! Un pack a 79 euros tout de même. Le jeu seul est 20 euros moins cher.

« Clash of Heroes »: Ubisoft transcende Might and Magic

Par Mathieu Tamigniau dans Jeu vidéo , le 1 février 2010 19h03 | Ajouter un commentaire

mightMight & Magic, c’est un des noms mythiques du jeu vidéo. Une licence créée par Jon Van Caneghem en 1986 et qui compte de nombreux épisodes et autres jeux dérivés. Fin de semaine dernière, Ubisoft, qui a racheté cette licence en 2003, m’a envoyé « Might & Magic: Clash of Heroes ».

C’est avec une certaine appréhension que j’ai testé le jeu. On placarde parfois un nom connu sur un nouveau jeu pour en doper les ventes, car les qualités du soft laissent à désirer. Je vous préviens de tout de suite: je me suis bien trompé…

Avec « Clash of Heroes », Ubisoft a rendu à Might & Magic ses lettres de noblesse. La Nintendo DS est le support qu’il lui manquait pour un style qui lui va à merveille: le puzzle-RPG (un mélange entre le jeu de rôle – avec ses progressions de personnages, ses stats, compétences et équipements – et le puzzle game, qui porte bien son nom). Les combats se font au tour par tour. Votre armée est sur l’écran du dessous, celle de votre adversaire sur celui du dessus.

Le principe est simple: une fois les armées déployées automatiquement, le jeu peut commencer. Pour attaquer, il suffit de faire une colonne de trois unités de couleur identique. Après quelques tours de chargement, la colonne traverse le terrain adverse. Si elle rencontre des unités ennemies, elle les élimine jusqu’à ce qu’elle soit freinée. Dès qu’elle atteint le fond du terrain, l’ennemi perd des points de vie. Voilà le principe des combats, qui occupent une grande partie du jeu.

Tout ça est extrêmement bien foutu, et on se prend au vite jeu qui mélange habilement réflexion et jeu de rôle. Une vraie réussite, dans un univers très fouillé et d’une grande qualité. La difficulté est progressive, la durée de vie excellente (5 campagnes scénarisées qui durent environ 8 heures).

Belgacom TV revoit ses bouquets et tarifs: bonne nouvelle !

Par Mathieu Tamigniau dans Images et son , le 1 février 2010 12h26 | 32 commentaires

belgacomtvBelgacom TV revoit (enfin) sa formule de bouquets, qui ne connait sans doute pas un très grand succès vu les prix anciennement pratiqués. A partir de 5 euros par mois, vous pourrez désormais vous procurer des packages de chaînes à la thématique affinée (7 au total). C’est plutôt avantageux pour tous les utilisateurs, qui pourront enfin se laisser tenter sans trouer leur portefeuille. Rappelons qu’auparavant, les bouquets étaient facturés 14,50 euros par mois, alors que l’abonnement de base, hors décodeur, est de 12,50 euros…

Dès le 1er février, vous aurez le loisir d’opter pour le :

Bouquet Kids (€5/mois): des dessins animés et séries pour enfants (Disney Cinemagic, Disney Cinemagic HD, Boomerang, Tiji, canal J, Mangas, Cbeebies, cbbc).

Bouquet Entertainement (€5/mois): chaînes spécialisées en séries TV (Dexter, Heroes, The Office, Karl Zéro), et films (13eme rue, SciFi, TCM, TV Breizh, Cine First, june, BBC entertainement, BBC Three, BBC HD)

Bouquet Nature & Discovery (€5/mois): chaînes offrant principalement des documentaires sur la nature, les voyages et les animaux (Ushuaïa TV, Ushuaïa TV HD, Odyssée, Chasse & Pêche, Animaux, Voyage, National Geographic, National Geographic HD, National Geographic Wild HD, Myzen.tv HD)

Bouquet Music & Culture (€5/mois): chaînes de musique et chaînes culturelles ( MTV/N HD, MTV Brand new, TMF dance, TMF live HD, Mezzo, Exqi Culture, Télé Melody, Discovery Travel & Living, Luxe.tv HD, BBC Four)

Bouquet Nostalgie (€5/mois): chaînes de musique, culture et séries TV axées sur les années 70, 80 et 90. (Tele Melody, Luxe.tv HD, Vivolta, Mezzo, MTV idol, Histoire, ESPN Classic, tv breizh, TCM)

Bouquet Sport & Pleasure (€10/mois): chaînes de sport et chaînes à contenu pour adultes (Belgacom 11, Multilive, Eurosport HD, Eurosport 2, AB Moteurs, Exqi Sport HD, ESPN Classic, ESPN HD, Extreme Sport, XXL)

Bouquet X-Adult (€14,95/mois): Bouquet de chaînes à contenu adulte et pour tous les genres ( XXL, Dorcel TV, Man-X)

Les bouquets existants Select (€14,95/mois) et Movie & Sport (€14,95/mois) continuent à exister. A l’exception de deux bouquets unilingues (Music & Culture et Nostalgie) les bouquets peuvent être choisis en néerlandais ou en français quelle que soit la région d’habitation du client.

Des abonnements plus intéressants

Beglacom TV a également revu sa formule d’abonnement. Pour pousser la consommation des nouveaux bouquets et pour mettre en avant son catalogue VOD, deux autres formules sont proposées. A nouveau, c’est une bonne nouvelle pour l’utilisateur :

Comfort reste l’offre de base (€18,50/mois, location du décodeur inclus): plus de 70 chaînes habituelles et thématiques ; Comfort View (fonction permettant d’interrompre un programme, revenir en arrière, enregistrer) ; 5 chaînes en HD : één HD; Canvas HD; vtm HD; TF1 HD; France 2 HD ; 1 match de la Jupiler Pro League du week-end gratuit chaque semaine.

Favorite (€27,50/mois, décodeur inclus) comprenant l’offre Comfort ainsi que : €10 de crédit à valoir sur le ou les bouquets complémentaires de votre choix et 1 vidéo à la demande gratuite au choix (programmes TV, séries, films, match de foot) par mois.

Intense (€36,50/mois, décodeur inclus) comprenant l’offre Comfort ainsi que: €10 de crédit à valoir sur le ou les bouquets complémentaires de votre choix ; 4 vidéos à la demande gratuites au choix (programmes TV, séries, films, match de foot) par mois.