Google Nexus One : un évènement, pas une innovation !

Par Mathieu Tamigniau dans Mobilité , le 6 janvier 2010 12h03 | 7 commentaires
Le Google Nexus One, de HTC

Le Google Nexus One

Depuis sa sortie en 2007, l’iPhone d’Apple a établi un standard en matière de smartphone. Que l’on aime ou pas la marque à la pomme, son téléphone, qu’elle a imaginé, conçu et construit de A à Z, est simplement devenu une référence, copiée par tous les autres constructeurs. La stratégie globale de Google n’est pas à critiquer. La plupart des applications qu’il développe sont utiles, pratiques et s’intègrent parfaitement dans la « suite » très fournie et – surtout – gratuite de Google (Gmail, Maps, Picasa, YouTube, etc…).

Google est le plus gros concurrent d’Apple. C’est maintenant clair. Android, le système d’exploitation développé par Google et utilisé par certains constructeurs depuis quelques mois, est clairement là pour concurrencer Apple sur la plateforme mobile (et la publicité qui va avec). Les deux mastodontes américains risquent de se partager le marché dans un avenir proche. Windows semble très loin à ce jeu-là.

Créer l’évènement

Vu le succès de l’iPhone, il était logique que Google se lance dans le mobile. Mais certains appareils, l’iPhone en fait partie, sont indétrônables. Tous les constructeurs l’imitent, mais ne l’égalent pas. Google vient d’en faire la preuve ultime. La sortie en grandes pompes du Nexus One, le « premier » téléphone de Google, n’est rien d’autre qu’un effet d’annonce. En effet, le Nexus One est construit par HTC, le taïwanais qui a déjà utilisé Androïd pour plusieurs smartphones. Dont un que j’ai testé, et qui n’a pas tenu ses promesses.

Qu’est-ce qui change, dès lors ? L’appareil est nouveau. Plutôt beau (sobre), très véloce (un gros processeur) et bien équipé (appareil photo-vidéo, puce gps), le Nexus One est équipe de la dernière version de l’OS maison: Android Eclair. Cette interface n’est pas ratée, mais ne révolutionne en rien le genre. Quelques effets graphiques, une compatibilité accrue avec les applications Google (exemple: vous réalisez une séquence vidéo et vous la postez directement sur YouTube), des galeries photos bien foutues… Ouaip…

Innover n’est pas jouer

Il faut le reconnaître: la sortie du Nexus One déçoit. Car Google nous avait habitué à de l’innovation, de la vraie. Or ici, 3 ans après l’iPhone, sortir un téléphone dont le tactile ne gère pas le « multi touch » (un concept d’Apple qui permet d’utiliser plusieurs doigts pour diriger l’interface) et dont l’OS n’apporte aucune nouveauté intéressante, ça n’a rien d’une « sortie », qui ne méritait pas un tel show. Car au final, cette cérémonie pourrait desservir Google. Tous les observateurs avertis ont déjà compris. Un rapide tour sur le web et on peut voir, en vidéo, le Nexus One à l’œuvre. Un smartphone, rien de plus. Une alternative à l’iPhone ? Pas vraiment, car il ne propose rien de plus. Sauf si vous voulez prendre des photos d’une plus grande résolution (5 megapixels). Mais dans ce cas, vous ne débourserez pas 529 $… La messe était dite depuis longtemps, et la « sortie » de Google ne fait que confirmer la suprématie d’Apple.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire