Archives du juin, 2017

Amber blake: naissance d’une héroïne sexy

Par srosenfeld dans action, Aventure, BD, mafia , le 27 juin 2017 15h37 | Ajouter un commentaire

3274669-le-24-mai-2017-jade-lagardere-publie-sa-950x0-1Soyons honnête. Si cet album n’avait pas au scénario Jade (Foret) Lagardère, il serait passé inaperçu. Mais voilà, lorsqu’une ancienne mannequin belge, aujourd’hui épouse de l’homme d’affaires français Arnaud Lagardère se lance dans la Bd, cela ne peut que faire un buzz. Elle est donc l’invitée du plateau du JT d’RTL TVI et elle raconte l’origine de sa passion pour le 9ème art et les combats de son héroïne, sorte de Largo Winch au féminin.

Quant à « Amber Blake » , la série en question. Il faut reconnaître que cela se lit et que son dessinateur Butch s’applique dans ses décors et ses cadrages. Pour résumer, nous faisons la découverte d’une femme forte. Abandonnée à l’âge de 5 ans, Amber Blake grandit au sein du programme CLEVERLAND.

Ce réseau d’écoles ultra-modernes créé par un richissime philanthrope indien a pour but de venir en aide à des enfants défavorisés du monde entier. Sauf que le directeur de la branche londonienne, Jeff Kavotz, est un diabolique pervers qui n’hésite pas à abuser d’élèves dont il a la charge.

Mais Amber a des ressources physiques et intellectuelles exceptionnelles. Là voilà récupérée par ARGON, une organisation secrète qui combat les crimes contre l’être humain comme la pédophilie, la prostitution ou l’esclavage. Notre héroïne va devenir son bras armé….

Caricaturale mais plein de bonnes intentions, cette série ne trouvera son public que si elle est capable de passer le cap d’un deuxième tome qui pourrait réserver des surprises… ou pas.

Amber Black chez Glénat

Scénario : Jade Lagardère

Dessin: Butch

Astérix chez les Belges: un album qui s’expose à Bruxelles

Par srosenfeld dans Astérix, BD, exposition , le 27 juin 2017 15h17 | Ajouter un commentaire

Le Centre Belge de la Bande Dessinée propose une exposition autour  « Astérix chez les Belges ». L’album fut le dernier scénarisé par l’immense Goscinny et il est sans nul doute, un des meilleurs titres de cette série mythique. Un parcours découverte à savourer en famille jusqu’au 3 septembre 2017.

 

Les chevaliers d’Héliopolis: fresque historique et alchimie

Par srosenfeld dans Aventure, ésotérisme, graphisme, Historique , le 27 juin 2017 15h06 | Ajouter un commentaire

9782344011324-L« C’est moi qui l’ai contacté » me confie le dessinateur Jérémy en parlant de Jodorowski. Le scénariste de « l’Incal », de « Bouncer » ou encore de « la légende du Lama Blanc » est un artiste qui a donné envie au jeune auteur de faire de la BD. Et miracle. Ca marche. Après lui avoir tiré les cartes, Jodorowski, décide d’inventer un nouveau récit autour du thème de l’alchimie. Et comme toujours avec cet artiste qui n’a pas de limite, le personnage principal est aussi fascinant que troublant: un être hermaphrodite.

Mais pour commencer cette nouvelle série, rien de mieux qu’une scène spectaculaire pour introduire notre héros. Nous sommes à la fin du XVIIIe siècle dans un monastère où se dissimule le temple sacré des Chevaliers d’Héliopolis : une assemblée d’alchimistes immortels et coupés du monde. Le disciple Dix-sept s’apprête à compléter sa formation et à intégrer l’ordre en affrontant un gorille initié. L’occasion de dévoiler aux autres membres de la confrérie le secret de ses origines. Il est le fils caché de Louis XVI et de Marie-Antoinette, l’héritier du trône de France!

Louis XVII a bien existé  et il serait mort à l’âge de 10 ans dans les geôles de la prison du Temps. Mais au même titre  que  L’Homme au masque de fer, il trouve dans Les chevaliers d’Héliopolis un nouveau destin. Jodorowski mêle habilement les connaissances alchimiques à une fresque romanesque. Jérémy (Barracuda) dont le trait précis ne cesse de progresser apporte toute sa technique pour donner du sens et du rythme aux cases. « J’aime son audace » m’avoue Jérémy dans mon studio Bd en parlant de Jodorowski. Un dessinateur qui sait aussi calmer les folies du scénariste pour y apporter sa jeunesse et sa modernité. Le duo nous propose une série enlevée prévue en 4 tomes qui ne manque pas de panache!

Les chevaliers d’Héliopolis aux éditions Glénat

Scénario: Jodorowski

Dessin: Jérémy