Long John Silver: la fin d’une incroyable saga de pirates

Par srosenfeld dans action, Aventure, Historique, voyage , le 9 mai 2013 09h19 | Ajouter un commentaire

 « J’ai tendance à privilégier l’envie et les énergies plus que le programme établi, du coup, on a mis trois ans à faire le bouquin! » m’explique en se marrant Mathieu Lauffray. Le dessinateur de « Long John Silver » savait comme son complice Xavier Dorison que l’attente du public était forte. Raison de plus pour se donner le temps de boucler de la meilleure des façons ce formidable récit de piraterie. Et le résultat est à la hauteur. Un incroyable crescendo au cœur d’une pyramide en pleine Amazonie…

Mais revenons, un peu en arrière. Cette bd raconte la révolte d’une femme Lady  Hastings qui refuse de se laisser enfermer dans un couvent, sous prétexte que son mari, disparu depuis des années dans le Nouveau Monde, a refait surface. Celui-ci, demande par l’intermédiaire de son frère, de vendre tous ses biens, pour armer un navire et le retrouver en Amérique du sud où il aurait enfin trouvé la cité de Guyanacapac.

Vivian décide alors de convaincre un ami médecin de lui faire rencontrer les pires pirates de Bristol dont le légendaire Long John Silver. Elle conclue avec  lui un pacte de sang  pour qu’il embarque avec ses compagnons  sur le Neptune afin d’en prendre  possession et, au final, se partager le trésor, tout en trucidant Lord Hastings.

Et les auteurs, de nous embarquer dans une folle aventure aux multiples rebondissements. Camaraderie, trahison, violence, indiens sanguinaires et bêtes monstrueuses constituent les ingrédients d’une saga aussi divertissante que fascinante. « Pour ce final, on a voulu monter les potards au max » m’explique enthousiaste Mathieu Lauffray. Dialogues ciselés, graphisme au découpage spectaculaire, la quête se termine en apothéose. L’occasion pour le duo d’artiste de donner aussi sa vision de la bd d’aventure et de crier haut et fort leur amour pour le pirate, héros libertaire.

Long John Silver, t4 aux éditions Dargaud.

Scénario: Xavier Dorison.

Dessin: Mathieu Lauffray.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire