Le train des Orphelins: une histoire touchante

Par srosenfeld dans Aventure, Historique , le 28 février 2013 18h42 | Ajouter un commentaire

Ce diptyque vous touche au cœur dès la première page. A travers le destin de ces orphelins qui parcourent l’Amérique dans une locomotive en espérant être adoptés, le scénariste Philippe Charlot, nous fait découvrir l’envers du décors. Après le jazz (Bourbon street), il exhume une page méconnue de ce pays qui le fascine tant. Il y a un peu de Dickens dans ce récit où des gamins se retrouvent proposer à la « vente » dans des bourgades reculées.

Nous sommes dans les années 20, le pays est en pleine dépression. L’ « Orphan Train Riders » est un projet social qui visent à trouver une famille à des enfants abandonnés. Une idée qui part d’un bon sentiment mais qui, comme souvent, comporte des dérives.

Nous suivons Jim et son petit frère Joey qui embarquent dans le convoi qui doit leur permettre d’avoir un nouvel avenir. Entre l’abandon des derniers souvenirs et la réalité des intentions de certaines familles d’accueil, rien n’est simple. Trahison, espoir, séparation…

Un récit sensible sans être misérabiliste. Les auteurs évitent de tomber dans le pathos et nous offrent un double voyage. A travers le héros Jim, enfant et âgé, se déroule les fils d’une intrigue sur les méandres du destin. Le dessinateur Xavier Fourquemin m’explique dans mon Studio BD le plaisir qu’il a eu à découvrir ce scénario.

« J’aime les histoires avec des enfants qui vivent des aventures d’adulte, il y a un décalage qui m’intéressent » me dit-il. Son trait, à la fois simple et précis, s’accorde parfaitement aux dialogues. S’il m’avoue avoir eu du mal à personnaliser chaque orphelin, son travail graphique est impressionnant. Efficace, attachant, rythmé, ce « Train des Orphelins » mérite toute notre attention.
Le train des Orphelins t1 et2 aux éditions Bamboo

Scénario: Philippe Charlot.

Dessin: Xavier Fourquemin.

 

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire