La Grande Odalisque: « les drôles de dames » réinventées

Par srosenfeld dans action, Aventure, contemporain, Humour , le 16 septembre 2012 15h10 | Ajouter un commentaire

la-grande-odalisque-bd-volume-1-simple-38991Il y a des albums qui se feuillette d’un air distrait sans grande conviction. Et puis, voilà, une réplique qui fait mouche, un graphisme moderne mais ancré dans la tradition et vos yeux s’illuminent. « La Grande Odalisque » fait cet effet. Au scénario comme au dessin, les trois auteurs Vivès, Ruppert et Mulot, fusionnent donc pour proposer un one shot original. Hommage décalé à la série tv « drôles de dames », cette histoire est une belle récréation animée par des créatures de rêve.

Alex et Carole, cambrioleuses à la silhouette féline et à la chevelure flamboyante, aiment plus que tout l’adrénaline que produit le vol d’une œuvre d’art de grande valeur. Grâce à leur mentor, les deux  filles multiplient les contrats juteux pour s’assurer un train de vie luxueux. Inséparables, seules leurs histoires d’amour les séparent. L’une est une romantique qui ne sait pas « plaquer » son mec et l’autre est une « mangeuse d’hommes ». Leur dernier casse tourne d’ailleurs au fiasco… Il faut désormais se refaire. Et pourquoi pas en dérobant « la Grande Odalisque » d’Ingres. Mais voilà, pour réussir ce coup, il faut un troisième comparse. Leur casting s’arrête sur Sam, cascadeuse et adepte du chessboxing (improbable mélange de boxe et d’échec). Il est temps de passer à l’action…

Avec leur trio de voleuses sexy, les trois auteurs s’offrent une belle galerie héroïnes. L’occasion de mélanger différents univers, les films de cambriolage et d’action, la chronique de mœurs et  les discussions post-ados. Un cocktail plutôt savoureux qui se déguste sans sourciller. Les fans de Vivès retrouvent son talent pour les dialogues décalés et le graphisme dépouillé. Ruppert et Mullot rajoutent leurs expériences.  Bravo.

La Grande Odalisque aux éditions Dupuis

Scénario et dessin: Vivès, Ruppert et Mullot.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire