François Villon: un poète « maudit » adepte de la fornication

Par srosenfeld dans graphisme, Historique, Humour, sexe , le 19 décembre 2011 16h08 | Ajouter un commentaire

je-francois-villon-1En l’an de mon trentïesme aage, Que toutes mes hontes j’euz beues, Ne du tout fol, ne du tout saige…

Non, je ne suis pas fou. Ces vers sont de François Villon, le poète le plus connu du Moyen Age mais qui aujourd’hui est tombé dans l’oubli. Tiré du Testament, ces lignes semblent obscures car en vieux français et pourtant elles révolutionnent à l’époque la littérature. L’écrivain Jean Teulé décide en 2006 de rendre hommage au premier « poète maudit » avec son livre « Je, François Villon » . Il faut dire que l’homme mort à 30 ans est un personnage hors norme. Un  être excessif qui possède à la fois la rébellion et la grâce des fous. Tout naturellement, il devient aujourd’hui un héros de BD haut en couleur!

Ce premier tome débute par la naissance de François Villon et déjà cela commence très mal. Un père pendu, une mère enterrée vivante, le garçon connaît les pires atrocités de la vie dès son plus jeune âge. Recueilli par le chanoine de Saint-Benoît, il est envoyé dans le meilleur collège de Paris. Mais à ses études, il préfère la poésie, l’hypocras et la fornication. Poète et ribaud à la fois, il commet tous les actes possibles, des plus sublimes aux plus abominables.

« J’ai voulu transcrire à travers mon dessin mes impressions sur cet homme au destin terrible » me raconte Luigi Critone. Dessinateur et scénariste italien, il se lance dans cette adaptation en BD du livre de Jean Teulé avec tous les risques que cela supposent. Et le résultat est tout à fait convainquant. Le lecteur se retrouve plongé dans un Moyen Age réaliste où la violence est partout. Sans portrait existant du poète, Luigi Critone invente son visage qui n’est autre que lui. « Je n’ai réalisé qu’il me ressemblait qu’au moment de voir la couverture » avoue-t-il. Avec son graphisme original qui multiplie les audaces, cette BD réussit à susciter des impressions multiples: dégoût, admiration, curiosité… A découvrir pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus.

Je, François Villon, t1 aux éditions Delcourt.

Scénario et dessin: Luigi Critone.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire