La Mano: jeunes idéalistes et terroristes

Par srosenfeld dans action, Aventure, contemporain , le 28 février 2011 15h16 | Ajouter un commentaire

la-mano-bd-volume-1-simple-197161L’Italie des années 60 et 70. A l’époque, le terrorisme d’extrême gauche ensanglante le pays. Tout le monde se rappelle des « Brigades rouges » et de la mort d’Aldo Moro. Mais d’autres groupes sont à l’œuvre à la même époque. Notre récit s’immerge dans ces « années de plomb » où une partie d’une jeunesse en ébullition se laisse tenter par la violence et l’action directe.

Dans l’esprit du film « le péril jeune » de Cédric Klapisch, cette bd nous plonge dans le quotidien d’une bande de copains. « La Mano » est le nom qu’ils se choisissent pour se nommer durant leurs activités clandestines. Mais tous ne vivent pas la même révolte et surtout n’entendent pas aller jusqu’au sang…

Tout commence avec Sandro, médecin à Paris de nos jours. L’actualité du moment évoque un mouvement clandestin, Pugno. Ce groupe faisait partie de la mouvance des « Brigades Rouges ». Sandro pense alors à son amour d’ado, Raffaella, la tête pensante de celui-ci. Et à Dina, Piero et Aristo. Tous ses amis, liés à cette tragédie. A 70 km de Bologne en 1965, c’est là que tout a commencé…

Récit intriguant et rythmé. Description intelligente de cette période trouble qu’est le passage à l’âge adulte et de la révolte qui la caractérise. Compréhension des enjeux idéologiques du moment. Cette bd est une très belle surprise. Le graphisme original est un mélange de dessins réalistes et de formes plus audacieuses. Les couleurs volontairement atténuées donnent une étrange douceur et une distance à un monde de violence. Le cahier explicatif avec des photos à la fin de l’album permet de mieux bien comprendre cette période. Du très beau travail. Divertissant et historique. A ne pas manquer.

La Mano,t1 aux éditions Dargaud.

Scénario: Philippe Thirault

Dessin: Pagliaro.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire