Les naufragés d’Ythaq: le dénouement se rapproche

Par srosenfeld dans Aventure, fantastique, Heroïc Fantasy, Humour, science fiction , le 11 décembre 2010 14h30 | Ajouter un commentaire

ythaqL’épilogue se rapproche dans la saga d’héroic fantasy, « les naufragés d’Ythaq ». Après avoir survécu à de multiples dangers, nos 3 héros s’apprêtent à découvrir le secret de l’étrange planète sur laquelle ils se sont échoués. Granite, l’intrépide navigatrice, Narwath, le poète et la belle Callista ne sont plus traqués par d’impitoyables mercenaires mais par des soldats. Un croiseur interstellaire débarque dans le monde médiéval. Il transporte un commando surarmé de militaires dont le destin semble étroitement lié à celui de nos personnages principaux…

Ce huitième tome renoue avec  le côté SF du début. Arleston et Floch s’amusent à introduire « la modernité guerrière » au cœur de leur univers. L’occasion de combats épiques et de planches d’une grande puissance graphique. Le récit alterne humour potache (la capitaine du vaisseau donne des ordres alors qu’il est sur la cuvette des toilettes), action et  nouvelles informations sur Ythaq (la planète est scannée). Surtout Narwath prend une nouvelle dimension à mesure que ses pouvoirs augmentent. Il semble être la clé de l’énigme finale.

« On retrouve l’aspect futuriste et space opéra que nous voulions dès le début «  m’explique Adrien Floch dans Studio Bd. Le dessinateur montre une fois de plus tout son talent. Il va même pour la première fois jusqu’à oser le nu pour deux petites cases sensuelles avec Callista. Une parenthèse entre deux créatures.  « Je me suis beaucoup amusé avec les monstres qui sort des égouts » me dit-il.  Le plaisir reste intact pour cette série qui se démarque dans l’héroic fantasy.

Les naufragés d’Ythaq, t8 aux éditions Soleil.

Scénario: Christophe Arleston.

Dessin: Adrien Floch.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire