Pieds Nickelés: le bio, une belle arnaque

Par srosenfeld dans contemporain, Humour , le 16 octobre 2010 17h15 | Ajouter un commentaire

piedsLa renaissance de l’une des plus anciennes bd européenne ( les pieds nickelés ont été crée en 1908 par Louis Forton) continue avec à  la baguette Stéphane Oiry et Trap. Après le logement, les auteurs s’attaquent à un autre thème très à la mode, le bio sur fond d’angoisse sanitaire. L’occasion de retrouver les trois plus grands arnaqueurs du 9ème art dans leurs œuvres: Croquignol, Filochard et Ribouldingue.

Septembre 2010, la pandémie de grippe du pigeon bat son plein, et la moindre toux peut conduire en centre de quarantaine. Pas de chance pour Ribouldingue, soudain pris d’éternuements. Mais la grippe n’y est pour rien, c’est une allergie à l’alcool. Pour ne pas renoncer à la picole, il se convertit au bio qui semble stopper ces crises. Les deux autres compères réalisent alors qu’il y a de l’argent à se faire sur les naïfs car les légumes pourris se vendent très chers…

Stéphane Oiry avoue dans Studio Bd sa grande affection pour ces « pieds nickelés » qui mettent un peu d’anarchie dans un monde trop policé. Une façon de dénoncer aussi,me dit-il,  » un repli sur soi » toujours plus grand. Ces nouvelles aventures surfent sur les dérives du fameux plan national pour lutter contre la Grippe A et du bio. Les dessins adoptent un graphisme classique à l’ancienne proche de la bd originale. Les amateurs de non politiquement correct sont servis.

Les pieds nickelés,t2 aux éditions Delcourt.

Scénario: Stéphane Oiry et Trap.

Dessin: Stéphane Oiry.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire