Kraa: le rapace, l’indien et les proies

Par srosenfeld dans action, Aventure, fantastique, Historique , le 16 octobre 2010 11h30 | Ajouter un commentaire

kraa new c1 ok.epsAprès une longue pause, Sokal ( créateur notamment d’ Inspecteur Canardo), revient à la BD. Et quelle retour! L’artiste qui s’était exilé au Canada pour développer des jeux vidéo avait envie de retrouver ses crayons et ses bulles. Il propose une histoire sauvage et violente au coeur des grands espaces naturels et de la ruée vers l’or.

Kraa, c’est le cri de l’aigle le plus puissant de la vallée. Il est le témoin d’un monde en pleine mutation. Quelque part au fin fond d’un pays froid qui pourrait être l’Alaska ou la Sibérie, des hommes blancs venus de loin construisent une ville, des mines, un barrage.  Mais cette arrivée boulverse l’équilibre déjà précaire qui existe entre la faune sauvage et les indiens.  Personne ne peut faire obstacle au progrès. Yuma, un adolescent indien l’apprend au prix fort. Sa famille se fait massacrer. Grâce à un lien d’essence chamanique avec Kraa, l’immence rapace, il va pouvoir se venger…

L’une des originalités de ce magnifique récit est le partie pris de l’auteur. Il fait de l’aigle, le narrateur de l’histoire. « Je n’ai pas voulu en faire un faux humain » me précise Sokal dans le Studio BD. « Il a donc des préoccupations qui sont celles de manger et de défendre son territoire ».

Le créateur de Kraa m’explique que le point de départ de cette bd vient du développement avorté d’un jeu vidéo sur le principe d’un simulateur d’oiseau. « Cette aventure s’est ensuite construite au fur et à mesure » me dit-il. Ce récit aletant est un véritable bijou. Le graphisme est de toute beauté. Sokal fait partie de ces rares personnes en BD à savoir tout faire (dessin,scénario, couleurs) avec une maîtrise totale. Ce premier tome est un véritable coup de coeur.

Kraa, t1 aux éditions Casterman.

Scénario et dessin: Sokal.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire