Le chat qui courait sur les toits: le Chat-Botté revisité

Par srosenfeld dans conte, Enfants, fantastique, Historique , le 19 mai 2010 07h03 | Ajouter un commentaire

couverture_bd_9782803625789La collection Signé du Lombard offre très régulièrement de petites pépites. Le chat qui courait sur les toits en fait partie. Cette libre interprétation du Chat-Botté de Charles Perrault est passionnante. Les auteurs reviennent sur la genèse du rusé minou. Tout commence par une malédiction. Le prince héritier d’un royaume où règne paix et prospérité est touché dès sa naissance par un mal étrange. Dès qu’il voit un animal, sa tête, par mimétisme, en prend l’apparence.  A sa première transformation, sa nounou décède de frayeur.  Le prince se retrouve alors isolé dans une tour loin des regards. Un jour, après des années de réclusion, il décide d’aller découvrir le monde pour peut-être trouver l’origine de sa différence.

Dès les premières pages, la magie opère. Le Chat qui courait sur les toits nous entraîne dans une fable de pure fantaisie. Les ingrédients classiques des contes de Perrault sont intelligement insérés dans un récit qui, sans le trahir,  renouvelle le genre. Les mots de notre enfance « il était une fois » trouvent ici l’un de leur meilleur point de départ. Les auteurs nous attirent dans leur univers à la fois terrible et facétieux. Les graphiques de René Hausman appuyés par une subtile colorisation sont des bijoux. L’imprécision de certains visages tranchent volontairement avec la justesse des décors pour donner une atmosphère extraordinaire. Les visages « animaliers » sont magnifiques. Cette excellence dans l’illustration serait vaine sans un récit parfaitement construit et orchestré par Michel Rodrigue. Ce conte merveilleux est un véritable coup de coeur.

Le chat qui courait sur les toits aux éditions Le Lombard.

Scénario: Michel Rodrigue.

Dessin: René Hausman.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire