Le temps des cerises: une respiration dans la grisaille

Par srosenfeld dans contemporain, Humour , le 30 avril 2010 17h00 | Un commentaire>

tempsdescerises_01Le temps des cerises est une nouvelle série très attachante. En ces temps de crise, de grisaille et de solitude, les auteurs nous offre une respiration, un petit album subtil qui respire le bonheur. C’est l’histoire d’un quartier comme il en existe tant d’autres : un square, un café, une épicerie et, surtout, ses habitants. Tous attendent la grande fête annuelle qui permet à tout le monde de se retrouver pour ces moments précieux où le bonheur est là, à portée de main.

Avec son format souple, ce premier tome permet d’étaler la présentation du quartier et de ses habitants sur 80 pages contrairement à une bd classique. Ce n’est pas une ville mais bien quelques rues avec ses figures emblématiques que décrivent les auteurs. Il y a la vieille dame qui voit son mari dépérir, l’épicier qui gère son fiston tout seul, le couple qui attend un enfant, le poivrot qui ressasse son passé et le voyageur autour du monde qui ne parle que de ses photos. En quelques planches, le caractère et la personnalité de chaque protagoniste se dévoile. Une grande sensibilité pour parler de ce qui fait la vie, ses hauts et ses bas, remarquablement mis en chanson en 1866 dans Le temps des cerises. Un ton léger et subtil qui se marie parfaitement avec un dessin léger qui utilise les tons pastels. Un premier tome qui se lit avec plaisir au soleil, les pieds dans l’herbe.

Le temps des cerises aux éditions Quadrants.

Scénario: Amélie Sarn et Marc Moreno.

Dessin: Jean Mariolle.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire