Léo Loden: course poursuite entre Angoulême et Bruxelles

Par srosenfeld dans Aventure, contemporain, Humour , le 21 février 2010 15h01 | Ajouter un commentaire

couverture_bd_9782302009356Si vous ne connaissez pas Léo Loden, voici l’occasion idéale pour vous rattraper. Ce 19ème tome des aventures du détective privé marseillais se déroule notamment à Bruxelles d’où le titre: « Spéculoos à la plancha ».

Tout commence à Angoulême pendant le festival de la BD. L’occasion, comme nous l’explique le dessinateur Serge Carrère dans Studio Bd, « de faire découvrir l’envers du décor et d’intégrer les amis dans l’histoire ». Mais attention, ce n’est qu’un clin d’oeil, le récit se concentre sur une enquête liée au vol des planches originales du dernier Lanfeust. Léo Loden accompagné de son éternel acolyte, son oncle (ancien marin, amoureux de pastis et de boustifaille) va tout faire pour retrouver la trace du voleur.  Il finit par arriver à Bruxelles, capitale du 9ème art, confronté à un collectionneur redoutable. Pour corser la sauce, il est en concurrence avec un assureur qui ne cesse de le devancer et de le ridiculiser.

Les scénaristes Christophe Arleston et Loïc Nicoloff ont pris un malin plaisir à débuter leur histoire pendant le festival d’Angoulême en caricaturant, par le biais de situations cocasses,  leurs collègues et amis. Comme d’habitude, le récit est rythmé avec un humour empreint de légèreté et d’autodérision.  Serge Carrère qui réalise la partie graphique est très inspiré. Hormis ses personnages habituels, il ajoute un assureur avec la tronche d’Eddy Mitchell. Comme il me l’explique dans l’interview, « le dessin a tellement plu aux scénaristes qu’ils lui ont donné un rôle plus important que prévu dans l’aventure. » Pour les passionnés, il existe même une version en Bruxellois. La Belgique est décidemment à l’honneur!

Léo Loden, t19, spéculoos à la plancha aux éditions Soleil.

Scénario: Christophe Arleston et Loïc Nicoloff.

Dessin: Serge Carrère.

 

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire