Au nom de la bombe: témoignages édifiants sur les essais nucléaires français

Par srosenfeld dans Non classé , le 1 février 2010 16h01 | Ajouter un commentaire

bombeIl existe des albums de BD un peu particuliers que l’on met bien en évidence sur sa bibliothèque pour interpeller l’invité curieux qui dévore votre rayon entre le fromage et la poire. « Au nom de la bombe » fait partie de cette catégorie. 

Signée par le journaliste Albert Drandov et le dessinateur brestois Franckie Alarcon, la BD retranscrit des témoignages sur les essais nucléaires en Algérie et en Polynésie Française. Plus qu’un récit illustré, il s’agit d’un véritable documentaire.

Pendant des dizaines d’années, la raison d’Etat et le secret militaire ont eu raison de ceux qui ont voulu raconter la vérité sur les dangers de ces expériences. Les conditions dans lesquelles la France s’est dotée de la bombe atomique restent aujourd’hui encore entourées de mystères. On estime à 150.000 le nombre de personnes qui ont participé, de près ou de loin, à cette «aventure». Mais le sujet demeure tabou.

Le 13 février marquera le 50e anniversaire du premier essai nucléaire. A cette occasion, le  journaliste Albert Drandov a mené un gros travail d’investigation. Durant un an, il a multiplié les rencontres avec des vétérans. Peu à peu, des langues se sont déliées. Il a accumulé documents et photographies inédites. Avec le dessinateur, Franckie Alarcon,  il en a fait une BD pour toucher un public large et notament les jeunes qui ne connaissent pas cette facette de l’Histoire. 80 pages pour 10 courts-métrages édifiants. A mettre entre toutes les mains.

Au nom de la bombe aux éditions Delcourt.

Scénario: Albert Drandov. Dessin: Franckie Alarcon.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire