Magnette (PS) : Vervoort? Déplacé, choquant, erroné et prématuré !

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 29 janvier 2015 12h51 | Ajouter un commentaire

Paul Magnette était l’invité de Bel-RTL à 7h50, ce matin, par téléphone, le Ministre-Président étant coincé dans les bouchons à l’entrée de Bruxelles, mais pas coincé quand il s’agit de condamner les propos de son homologue bruxellois Rudi Vervoort…

 

 

 

 

 

La condamnation des propos de Rudi Vervoort est cinglante, de la part de son collègue de parti…

Je vais vous dire : Paul Magnette est même plus virulent que certains membres de l’opposition : « propos déplacés » (répété trois fois), « choquants », « erreur » (répété deux fois).

Le mea culpa de Rudi Vervoort est monté en intensité, au fur et à mesure de la journée. D’abord un communiqué assez tiède, le midi. Puis le Ministre-Président était l’invité du Bel RTL soir hier, il s’est excusé si ces propos avaient choqué, il a dit comprendre que cette comparaison ait pu blesser et s’en excuse… Et enfin, vers 23h, un vrai mea culpa, retirant carrément ses propos, visiblement sous la pression du parti.

 

« Inopportun » et « prématuré », c’est ce que rajoute Paul Magnette, sur le fond, sur le débat lancé par Rudi Vervoort…

Il rejoint les critiques que nous avions formulées depuis hier, dans le « Debrief du 7h50 » :

-On ne compare rien de l’époque actuelle à la Shoah, summum de l’horreur.

-Et l’attaque de la mesure de déchéance de nationalité est largement prématurée. Le gouvernement fédéral lui-même n’a pas tranché. Voyez la différence de vue sur cette mesure entre deux partenaires de la majorité : la position du Réformateur Armand de Decker (dans l’Echo, ce matin) qui recommande cette déchéance pour des terroristes belges, sur notre sol depuis plusieurs générations, et la position du Ministre de la Justice, Koen Geens, qui estime qu’il faudra limiter la mesure aux belges naturalisés récemment (à lire dans le journal flamand « De Standaart »).

 

La démission, réclamée par certains membres de l’opposition, elle est envisageable ?

Pas vraiment. Vous savez, c’est le jeu de l’opposition, ça rajoute à la dramatisation de l’information de départ. Les FDF, partenaire du Rudi Vervoort, ont déjà précisé qu’ils maintenaient leur confiance, même s’ils ne tolèreraient pas de nouveau dérapage. L’affaire va s’éteindre au bout de quelques jours.  On se souvient que le PS avait lui aussi demandé la démission de Jan Jambon et Théo Francken, après des propos douteux sur la collaboration et sur l’immigration.

 

Un dernier mot, sur la loyauté entre le gouvernement wallon et le fédéral, après la réunion de concertation hier…

Paul Magnette assombrit régulièrement le tableau, sur les contacts entre le fédéral et son gouvernement. Il met en évidence « le peu de collaboration », la « collaboration difficile », malgré des réunions mensuelles programmées.

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire