Quand Jan Jambon ne veut pas d’amalgames…

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 8 janvier 2015 14h12 | Ajouter un commentaire

Invité de Bel-RTL à 7h50 : Jan Jambon, Ministre de l’intérieur, NVA, pour réagir à l’attentat terroriste hier dans les locaux de Charlie Hebdo. Et surtout livrer ses recettes à lui, pour lutter contre le terrorisme, chez nous en Belgique…

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de relèvement du niveau d’alerte en Belgique, Jan Jambon fait face à la critique…

Il est venu pour rassurer, éviter à la population de tomber dans la panique (il l’appelle de ses vœux à trois reprises), et il tient ce cap.

Niveau 2 de l’alerte terroriste, sur une échelle qui en compte 4. Cela dit, c’est plutôt un niveau 2 et demi. Parce que les lieux stratégiques, eux, sont placés en niveau 3. Les quartiers à forte présence juive par exemple, à Anvers. 

 

 

Sur le coup de main de l’armée. Le Ministre annonce en fait une sorte de  plan Vigipirate à la Belge !

 

On nous vend une énième fois cette idée. Idée que l’armée prête main-forte à la police pour la surveillance du pays, en cas d’alerte terroriste. Qui nous a déjà vendu l’idée?

-Daniel Ducarme, il y a 12 ans, quand il était encore président du MR

-Laurette Onkelinx, PS, en 2011

-Vincent Dewolf, MR, il y a deux ans,

alors qu’à chaque fois, leurs partis étaient dans la majorité.


Joëlle Milquet, Ministre de l’intérieur CDH, n’était pas emballée par l’idée de Vigipirate. Et puis elle s’est souvent plainte que le MR lui mettait des batons dans les roues, quand elle demandait des moyens pour son département.

Désormais, Jan Jambon a pris position, il a une législature devant lui, et en plus le Ministre de la Défense est de la NVA aussi. Il n’y a plus aucune excuse politique, pour ne pas mettre ce plan en application…

 

Trait marquant de cette interview, l’appel de Jan Jambon à ne pas faire d’amalgame…

 

Un appel censé, à ne pas confondre musulmans et intégristes. Je le cite : « tous les musulmans de bonne volonté sont à nos côtés, l’intégrisme est notre ennemi commun ». Jan Jambon, pour le coup, sera paru nettement plus mesuré que le président de la NVA. Bart de Wever, à la VRT, dès hier soir (alors que les canons de fusils sont encore chauds) réutilise le drame pour régler ses comptes avec le PVDA, le nom du PTB en Flandre, qu’il accuse d’abord de faire des alliances avec les intégristes. Et puis de draguer l’électorat musulman, ce qui jette le trouble, sur la différence entre les deux.

 

La palme de l’instrumentalisation sera attribuée au premier ministre grec, Antonis Samaras. Il a mis en relation l’attentat à Charlie Hebdo avec la politique de légalisation des clandestins prônée par un parti d’extrême gauche, Syriza. Comme si les réfugiés, les demandeurs d’asile, et les sans-papiers étaient tous de futurs intégristes islamistes…

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire