Zemmour : de l’halalisation à l’hallali…

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 6 janvier 2015 11h10 | Ajouter un commentaire

Invité de Bel-RTL à 7h50 : Eric Zemmour, journaliste français et auteur d’un livre qui fait polémique, le « Suicide français ». Il y développe une thèse : « le Grand Remplacement », l’islamisation de la France….

 

 

 

 

 

 

 

Pour être français, d’après les critères d’Eric Zemmour, il faut donc notamment un « prénom français », s’habiller à la mode française,…

Il faudra donc définir les règles vestimentaires, pour comprendre comment « s’habiller en Français ». Puisque des gens « ont quitté les cités à cause des changements vestimentaires ».

Peut-être vise-t-il à terme le béret et la baguette obligatoire? Dans cet extrait de l’interview sur « l’halalisation de la France », on comprend en quoi le raisonnement de Zemmour amène à « nier l’autre pour ce qu’il est ».

« Hakima Darmouch » est bien une preuve que le modèle multiculturel fonctionne, il le reconnait. Mais au terme de son raisonnement, il en vient à dire qu’elle n’est pas la Belgique, dans le monde d’Eric Zemmour. Hakima ne représente pas la Belgique, ne serait-ce parce que ses parents n’ont pas choisi le bon prénom.

Au fait, on rappellera qu’Eric est un prénom scandinave, à l’origine. Sarkozy est hongrois, Brassens – l’exemple typique du chanteur franchouillard – est né de mère italienne. Alors où commence la « vraie France » d’Eric Zemmour. A quel siècle arrête-t-on d’accepter l’apport d’êtres humains à ce pays ? La question reste en suspens.

 

On comprend que Zemmour défend l’assimilation des étrangers, et non l’intégration. Quelle est la différence entre les deux ?

L’assimilation, c’est que l’étranger doit nier ce qu’il est, son identité, ses vêtements, sa cuisine, ses références, pour se fondre dans un modèle autochtone. La France est blanche, hétérosexuelle, patriarcale, catho et juive. Celui qui ne s’insère pas dans ce modèle est un risque pour le pays, il tend peu à peu à suicider la France. Voilà dans quel schéma s’engouffre Eric Zemmour…

On entend souvent, et notamment parmi nos auditeurs, que les étrangers doivent « respecter nos valeurs belges ».  Le simple respect des valeurs du pays, c’est de l’intégration. L’assimilation qu’il évoque dans l’interview va bien au-delà…

 

On critique souvent Eric Zemmour parce qu’il se présente comme victime. Mais il joue aussi à l’anguille, notamment ce matin…

L’anguille, c’est le poisson qui se défile, qui glisse entre les questions pour s’en sortir…

Il évoque la démocratie et la liberté quand il est question de sa liberté d’expression, mais ne reconnait pas au final aux français musulmans la liberté de pratiquer leur religion. Il s’affuble du titre de journaliste, mais revendique le droit à une vérité « même quand elle est apparemment fausse ». Or quand on est journaliste, il faut décrire les faits pour relater la vérité.  Il cite dans son livre une étude de l’Insee, l’institut statistique français, avec des chiffres d’immigration qu’il grossit à volonté. L’Insee elle-même a démenti les chiffres cités dans le « Suicide Français ».

Eric Zemmour, c’est un journaliste quand ça l’arrange.

 

Antonio (Antoine) Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire