Hervé Jamar (MR), la fourche et la fourchette…

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 18 décembre 2014 14h07 | Ajouter un commentaire

Invité de Bel-RTL à 7h50 : Hervé Jamar, Ministre fédéral du budget. La promesse du libéral francophone : il y aurait bien une réforme fiscale, pour renforcer le pouvoir d’achat, dans les prochains mois…

 

 

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs jours, les membres MR du gouvernement se sont investis d’une mission : « Rassurer la population »

Il y a eu Charles Michel mardi, dans le Grand Direct sur RTLTVi. Avec plusieurs fois des formules et des chiffres pour éteindre les incendies, calmer les peurs. Ce matin, on retient la phrase d’Hervé Jamar. « 11 milliards d’économies à fournir en 5 ans, alors que le gouvernement précédent a fait le double sur 3 ans », traduction : c’est donc soutenable.

Ça rassure à première vue, mais il faut nuancer. On le rappelle souvent, les efforts budgétaires, c’est cumulatif. Ce n’est pas 11 milliards comparé au 22 milliards du gouvernement précédent, c’est presque 11 milliards supplémentaires, par rapport à ce qui est déjà endossé par les Belges.  

Le « Qui perd/gagne » avec les mesures du gouvernement devient presque un feuilleton quotidien…Ce matin, c’est un gain, mis en évidence pour Hervé Jamar…

Un gain pour l’enseignante qui gagne 3250 euros bruts, le saut d’index est plus que compensé par la hausse des frais forfaitaires. Sur ce plan, depuis quelques jours, la communication du MR est nettement plus efficace. Elle bénéficie, en fait, d’abord, du contexte économique. L’indexation des salaires n’est plus prévue en mars, mais en juillet, au plus tôt. Ce qui en diminue l’impact, forcément, sur l’année 2015.

Et puis, l’accent est mis sur ces deux mesures, « index » versus « frais forfaitaires », en occultant le reste. Les hausses de taxes indirectes (les accises, la TVA), la fiscalisation d’allocations sociales ou quelques adaptations de la part payée chez le médecin spécialiste par les patients. En oubliant aussi les contribuables qui déclarent leurs frais rééls. Même si il est vrai, ils sont minoritaires. 

Il y a ce qui rassure…et puis ce qui reste brouillon, hypothétique, dans les orientations budgétaires du gouvernement…

La réforme fiscale? « Plus qu’un brouillon », c’est le terme par Hervé Jamar. Dans les 4 mois, il estime qu’on pourrait avoir une réforme fiscale. Sans pouvoir livrer davantage de détails.

Assez vague aussi, la taxation du capital. Sur la forme de taxation qui serait efficace. Sur ce que les autres partenaires de gouvernement pourraient accepter, surtout la NVA et l’Open VLD, qui sont les plus réticents. Et puis sur ce que ça peut rapporter.

3 ou 4 milliards pour les plus optimistes, selon le Ministre. Mais il ne s’engage que sur quelques centaines de millions, sur antenne. Ça ressemble plus à une fourche, qu’à une fourchette…

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire