Magnette (PS) : Pas de polémique à la polémique, vraiment ?

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 13 novembre 2014 14h43 | Ajouter un commentaire

Paul Magnette, Ministre-président wallon et bourgmestre empêché de Charleroi était l’invité de Bel-RTL. Il a confirmé en primeur, sur notre antenne, qu’il n’inviterait pas le Ministre de l’Intérieur, le NVA Jan Jambon, ce vendredi, à l’inauguration du nouvel Hôtel de police de Charleroi…

 

 

 

« Ne pas rajouter de la polémique à la polémique », dit Paul Magnette. Mais dans les faits, c’est bien cela qui se passe, quand il refuse d’inviter le Ministre des policiers à Charleroi…

Il s’en défend, mais ça y ressemble.  La tension autour des déclarations de Jambon (qui datent de plus d’un mois) était en train de retomber. La communication du PS s’était un peu adoucie, ces derniers jours, notamment sur le plan économique. Les socialistes ont par exemple salué la porte ouverte, par le MR, sur la possibilité d’une taxation du capital. En fait, si le PS avait calmé le jeu, c’était pour ne pas donner des arguments à Bart de Wever, le bourgmestre d’Anvers, qui a instrumentalisé les débordements dans les manifs en accusant le PS d’attiser les peurs.

Quoi qu’il en dise, avec ce refus d’invitation, Paul Magnette  relance la polémique : pas tellement la tension communautaire (comme le soutient le MR Denis Ducarme) mais bien l’opposition PS-NVA.

On dit depuis longtemps que le frontal entre le PS et la NVA profite aux deux partis. Attention quand même, pour Paul Magnette, cette polémique-ci peut se retourner contre lui : il estime qu’il aura « par la suite des relations normales avec les ministres fédéraux ». Mais que va-t-il se passer si la police de Charleroi a un jour besoin du ministre de l’Intérieur? Par exemple, pour obtenir des moyens financiers supplémentaires, comme ce fut le cas par le passé.. Est-ce que ce jour-là Jan Jambon jugera le dossier carolo en toute objectivité, sans une petite trace de rancune dans un coin de sa mémoire?

« Paul Magnette n’a jamais mené un mandat jusqu’à son terme… ». Martin Buxant lui a fait remarquer, le socialiste a contredit, qui a raison ?

Les deux, mon capitaine !

C’est vrai : il n’a jamais « terminé ses mandats ministériels ».  Parfois à cause de stratégies personnelles : Il quitte ses postes de Ministre wallon de la santé, et de Ministre fédéral de la coopération au développement pour rejoindre un autre niveau de pouvoir.

Il a également été ministre fédéral de l’énergie. Sur Bel-RTL ce matin, Paul Magnette a soutenu qu’il a terminé ce mandat. Il ne l’a en tout cas pas quitté de son plein gré. Mais la législature n’a pas été à son terme.  Pour l’anecdote, il a dirigé l’Energie dans les gouvernement Verhofstadt III (Premier Ministre intérimaire), Leterme I, Van Rompuy et Leterme II. Il a donc démissionné 4 fois de ce poste, mais comme on dit, « de façon indépendante de sa volonté ».

Antonio Solimando 

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire