Clerfayt (FDF) : Le MR, ce timide, ce naïf…

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 29 octobre 2014 12h06 | Ajouter un commentaire

Bernard Clerfayt, député Bruxellois et bourgmestre FDF de Schaerbeek, était l’invité politique de Bel-RTL, ce matin. Il a réagi au discours de Charles Michel hier à Ypres, dans le cadre des commémorations de la Première guerre mondiale…. Le Premier Ministre avait appelé à combattre les extrémismes et le repli sur soi…

 

 

 

 

 

Difficile de faire reconnaître à un FDF le moindre mérite du MR dans le gouvernement fédéral…

C’était un peu le fil rouge de l’interview. Si la NVA n’a rien obtenu de son projet confédéral présenté il y a presqu’un an -et ce malgré sa victoire aux élections – ce n’est pas grâce à la résistance du MR. Les baisses de charges patronales et les allocations sociales en hausse, c’est du « libéralisme social » qui plait au FDF mais « ça ne changera rien à la création d’emploi », pour Bernard Clerfayt. Dans tous les cas, le MR est dépeint par le FDF comme trop timide sur le plan économique, et trop naïf sur le plan du rapport de force avec la NVA. Constat cinglant, de la part de l’opposition amarante.

 

Sur la présidence des FDF, Bernard Clerfayt n’a rien lâché…

Rien lâché, mais il y a des signes. Bernard Clerfayt a envie de donner une impulsion à son parti, c’est clair. Mais la vie de président de parti semble le rebuter. Pour l’heure, il se cache derrière le calendrier (ce n’est pas le moment) et derrière son agenda déjà chargé.. On a déjà vu plus d’une fois des candidats à la présidence cumuler trois fonctions, ce n’est donc évidemment pas un argument massue. Son agenda a d’ailleurs déjà été plus lourd, dans le passé, Bernard Clerfayt a été secrétaire d’Etat au fédéral, il a déjà cumulé le poste de bourgmestre et de député fédéral. Si on regarde les profils des FDF : Didier Gosuin est ministre. Olivier Maingain en principe ne doit pas se représenter. Propulser quelqu’un d’autre que Bernard Clerfayt, ce serait descendre d’un cran, en terme de visibilité. Ou faire un fameux pari sur un jeune. Vous me direz, il aura 4 ans pour se faire les dents, avant les élections communales…

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire