Galant (MR) : « Que le PS balaie devant sa porte »

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 16 octobre 2014 12h31 | Ajouter un commentaire

Jacqueline Galant, la nouvelle Ministre de la mobilité, et bourgmestre MR de Jurbise, était l’invitée de la rédaction, ce matin. Ces matières ont plombé la carrière de Melchior Wathelet. « Même pas peur », disait Jacqueline Galant, dans ce studio. Avant de contrer les attaques du PS sur la présence de ministres NVA sulfureux, au sein du gouvernement Michel.

 

 

 

 

 

 

 

On dit de Jacqueline Galant qu’elle ne manie pas la langue de bois. Pour le coup, sa réputation s’est vérifiée…

Deux coups de coude à Laurette Onkelinx. Un PS qui doit balayer devant sa porte, extrait de bouquin de Paul Magnette à l’appui. C’était effectivement une interview franc-du-collier. Avec en prime, le petit coup de gueule sur le temps passé dans les bouchons – c’est populaire – même si on ne voit pas bien quelles solutions la ministre entend dégager pour améliorer la situation…

Cela dit, ce n’est pas parce que Jacqueline Galant vante sa franchise qu’elle ne manie pas aussi la langue de bois…il y avait aussi des « éléments de langage » : un petit jeu, qui consiste à placer un maximum de fois en 7 minutes le mot « concertation sociale ». Sur le plan de survol, concertation sociale d’abord, idem sur le service minimum. Sur le trafic routier, concertation aussi, mais avec les niveaux de pouvoirs.

 

Du coup, sur le fond des dossiers, on n’a pas appris grand-chose… 

On lui reprochera quelques « déclarations de bonnes intentions », même si, à la décharge de la Ministre, il est difficile quelques jours après avoir reçu un portefeuille, sur des compétences aussi techniques, d’en maitriser toutes les subtilités.

 

Trois éléments de fact-checking, de vérification des faits…sur la SNCB…

1) Sur le go-pass gratuit pour les moins de 16 ans. Elle précise que la mesure n’est pas dans l’accord de gouvernement. Sauf qu’elle est bel et bien inscrite au budget, catégorie « réduction de dépenses ».

2) La suppression des trains gratuits pour les députés, censée aider aux économies dans son département selon la Ministre, c’est une demi-goutte d’eau, dans le budget des chemins de fer. Vous le savez, le gouvernement prévoit de faire 2 milliards de coupes budgétaires sur les chemins de fer.

3) La Ministre précise qu’aucune économie ne sera faite sur le dos de la sécurité ou au détriment des emplois. » C’est probablement vrai, mais c’est partiel : les conséquences se feront surement sur le prix du billet pour tous les usagers.

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire