Nollet (Ecolo) : Charles Michel pris en sandwich, entre le Jambon et le De Wever.

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 1 octobre 2014 12h07 | Ajouter un commentaire

Le chef de groupe Ecolo à la chambre, Jean-Marc Nollet, était l’invité de la rédaction, ce matin. Il a attaqué la formation du gouvernement fédéral, avec un argument pas encore entendu jusqu’ici : la lenteur des négociations… 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marc Nollet critique la lenteur des négociations, l’argument est-il pertinent ? 

Pas vraiment efficace. Difficile de faire valoir ce type d’argument, quand les deux dernières formations de gouvernement ont duré neuf mois en 2007, et un an et demi en 2010. Ce qui compte, c’est le fond de l’accord, les mesures qui vont être annoncées, et là, la critique du député vert est plus pertinente. Le gouvernement va prendre des mesures budgétaires inédites, dures, qui vont probablement faire mal au portefeuille d’une série de citoyens. Dire que ce gouvernement ne redonnera pas d’espoir aux jeunes, par exemple, est un argument qui pourrait bien faire mouche… Cela dit, à Ecolo, la majorité répondra probablement qu’il faut faire des économies, les règles européennes ne laissent pas le choix. Des règles refusées par les verts au fédéral, mais votées en Wallonie et à Bruxelles quand ils étaient dans les  gouvernements régionaux…

 

Jean-Marc Nollet se distingue aussi, en parlant du MR, comme un parti pris en étau.

Jusqu’ici les détracteurs du MR avaient raillé son isolement, le déséquilibre du seul francophone face aux flamands au fédéral. Ici, Jean-Marc Nollet parle d’un Charles Michel pris en sandwich entre deux NVA : De Wever et Jambon. Sandwich-jambon, jeu de mot !

 

Enfin, on comprend qu’il soutient Emilie Hoyos à la tête du parti…

« Elle a fait du bon boulot », dit Jean-Marc Nollet. C’est une 1ère vraie prise de position. On sait que la coprésidente d’Ecolo est partie se ressourcer quelques semaines à l’étranger, en septembre. Pour faire le point, décider si elle sera candidate à sa succession. Elle avait promis de donner une réponse dans le courant du mois d’octobre, on y est. Les autres candidats à la direction d’Ecolo, ne devraient pas être connus avant la fin de l’hiver.

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire