Peumans (NVA) : « Bart de Wever Premier Ministre? Invitez-le et interrogez-le ! »

Par asolimando dans #Debrief7h50 , le 23 septembre 2014 12h25 | Ajouter un commentaire

Jan Peumans,  président du Parlement Flamand,  était l’invité de la rédaction, ce matin, à 7h50. Le gouvernement flamand que son parti dirige a décidé de sabrer dans les dépenses, pour redresser les finances. Jan Peumans justifie ces mesures…

 

 

 

 

 

La N-VA avait promis à ses électeurs de ne pas lever de taxes supplémentaires, si elle dirigeait un gouvernement… Promesse tenue pour le moment…

Mais quel aplomb de Jan Peumans, pour défendre ces mesures ! Il vient expliquer sur l’antenne de Bel-RTL que les services publics sont amputés, que les utilisateurs de ces services mettront fameusement la main au portefeuille. Mais il vous dit ça, presque avec le sourire. Ou en tout cas une fameuse dose de fatalisme, et beaucoup de franchise, aussi.

Il ne s’en cache pas : ce sont les symboles de l’époque de Steve Stevaert, que la NVA a attaqué. Les mesures des socialistes flamands. Un peu comme Bart de Wever a souhaité faire table rase de l’époque Patrick Janssens à son arrivée à l’Hotel de Ville d’Anvers.

Sauf que dans ce cas-ci, la promesse tenue – ne pas lever d’impôt nouveau – provoque des frais supplémentaires pour les familles, pour inscrire les enfants à l’école, prendre les transports… Il n’est pas sûr que la classe moyenne flamande ait vraiment gagné au change. Toute la question, c’est de savoir si c’est ce type de politique-là, qui sera également appliquée au fédéral ? Le mystère reste entier, vu la discrétion des négociateurs pour le moment.

 

Dans cette interview, on fait aussi un peu connaissance avec l’homme, Jan Peumans,  notamment son amour de la Wallonie…

C’est probablement le plus wallon des flamingants… Il prend également des cours de français, depuis plusieurs mois.

Sur la monarchie, il rappelle qu’il est républicain –là je ne vous apprends rien – mais il souligne très clairement qu’il  «se fout complètement » de l’action du Roi Philippe !

La franchise s’arrête net quand on parle du fédéral. Il ne livre rien sur le poste de Premier Ministre. Les aspirations de son président, Bart de Wever. « Vous n’avez qu’à l’inviter ». Je peux vous dire que l’invitation est lancée depuis un bon bout de temps !

 

Antonio Solimando

 

Laisser un commentaire

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire