6 juillet 1885 : Pasteur vaccine le petit Joseph

Par Christophe Giltay dans Divers , le 6 juillet 2021 08h30 | Ajouter un commentaire

 

Nous évoquons aujourd’hui un événement qui a encore des répercussions aujourd’hui, et qui est même, en ces temps de pandémie, au centre de nos préoccupations. Le 6 juillet 1885, Louis Pasteur a fait vacciner le petit Joseph Meister, mordu par un chien enragé, l’enfant survivra et Pasteur deviendra une sommité mondiale.

 

Louis Pasteur

Je me souviens de l’histoire du petit Joseph. Le 4 juillet 1885 ce petit alsacien Joseph Meister 9 ans, est attaqué sur le chemin de l’école par un chien qui le mord quatorze fois. Les gendarmes abattent le chien, et très vite affirment qu’il a la rage. A l’époque, il n’existe aucun remède et la rage conduit inéluctablement à la mort. Le médecin qui soigne le petit garçon conseille à s amè ans re d l’emmener à Paris où un scientifique Louis Pasteur mène depuis des expériences de vaccination sur des animaux. Mme Meister rencontre Louis Pasteur et lui demande de tester son vaccin sur son fils…Pasteur hésite… En 1939 Joseph racontait la scène : « Ma mère insista, faisant valoir que puisque j’étais condamné, je n’avais rien à craindre et que l’on pouvait essayer sur moi le seul traitement qui existait.” Finalement pasteur accepte et fait vacciner Joseph par le docteur Grancher, car Pasteur qui est chimiste n’est pas médecin.

 

Joseph Meister

 

L’étrange destin de Joseph.

Joseph va recevoir au total 21 injection, avec à chaque fois une forme de plus en plus importante du virus de la rage, la dernière est une inoculation du virus vivant. Deux ans plus tôt Pasteur avait défini la vaccination :Inoculer des virus affaiblis ayant le caractère de ne jamais tuer, de donner une maladie bénigne qui préserve de la maladie mortelle.”

Joseph rentre chez lui le 27 juillet. Après dix jours d’attente il faut se rendre à l’évidence, Joseph n’a pas développé la rage, le vaccin a fonctionné. Pasteur va écrire un article scientifique sur ce cas, en quelques semaines il devient une star mondiale, les dons affluent et l’institut Pasteur est fondé en 1888. Joseph en deviendra le concierge en 1918. Hélas ça se finit mal, en 1940 au début de la seconde guerre mondiale, pensant que sa femme et ses enfants ont été tués dans un bombardement, Joseph se suicidera au gaz.

Un précédent en 1776.

Il restera pour la postérité le premier être humain a avoir été vacciné avec succès. Enfin pas tout à fait, un siècle plus tôt en 1776 un Anglais Edward Jenner avait vacciner lui aussi un enfant avec le pu d’une femme atteinte d’une forme de la variole appelée vaccine et transmise par les vaches. Il avait constaté que des paysannes qui s’occupaient de vaches atteintes par la vaccine ne développaient qu’une forme très atténuée de variole. Conséquence l’enfant n’a jamais eu la variole. On dit parfois que Jenner a inventé la vaccination et Pasteur les vaccins. Ne croyez pas pour autant que tout fut facile, à l’époque de Pasteur déjà il y avait des sceptiques et l’on polémiqua longtemps pour savoir si le chien avait eu réellement la rage. Au final l’histoire a tranché en faveur du vaccin. La variole a été éradiquée en 1978, et une fois vacciné on ne meurt plus de la tuberculose, de la rage ou du tétanos.

Quant au coronavirus… On refait tous un peu, ces jours-ci, le pari du petit Joseph.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “6 juillet 1885 : Pasteur vaccine le petit Joseph”

  1. Aucun commentaire