France : le président préside !

Par Christophe Giltay dans Divers , le 1 février 2021 09h57 | Ajouter un commentaire

   En France le président Macron a finalement décidé de ne pas reconfiner le pays contrairement à ce qui était attendu et annoncé depuis une semaine. Il a visiblement pris cette décision seul en désaccord avec son premier ministre.

 

Ça s’est joué vendredi soir à l’Elysée. Un conseil de défense se tenait à 18h, et à 19h30 la décision est tombée par question de reconfiner.  Pourtant c’était le conseil donné par les scientifiques, et le Premier ministre Jean Castex avait déjà, laissé filtrer l’information à tel point que certains élus l’avaient même annoncé à leurs administrés avant de faire machine arrière disant qu’on les avait mal compris. Le président de la république n’était pas sur la même longueur d’onde, persuadé que les Français supporteraient très mal de revenir à la situation du printemps dernier, il redoutait notamment des troubles à l’ordre public comme ceux qu’on a connu ces derniers jours aux Pays Bas. En France le climat est à la fronde en témoignent ces restaurateurs qui ont décidé d’ouvrir illégalement aujourd’hui à l’image d’un de leur collègue à Nice qui pour avoir ouvert son restaurant un midi, s’est retrouvé en g  arde à vue.

Castex plie.

Jean Castex a donc dû se plier à la décision du président de la République, appliquant le bon vieux principe : les scientifiques conseillent, les politiques décident. Il a dû boire le calice jusqu’à la lie car c’est lui qui a été chargé d’annonce la nouvelle en direct à la télévision. Il n’avait pas le temps dans rentrer dans ses bureaux à l’hôtel Matignon, car il était prévu qu’il intervienne dans les JT de 20h. C’est ainsi qu’il a rédigé sa déclaration à main levée aidé d’un conseiller et de trois ministres, sur une table dans la salon Murat de l’Elysée où venait de se terminer le conseil. Et c’est aussi depuis qu’il a pris la parole, dans une courte allocution de cinq minutes, où pouvait facilement constater bien que ça tenait plus du pensum que de la déclaration triomphale…

 

Un pari.

Coté président on se facilite de la décision, ses proches dont le centriste François Bayrou estiment que c’était la bonne décision : un couvre-feu renforcé, la fermeture de plus grand centres commerciaux, mais pas de reconfinement.

Si l’épidémie ne rebondit pas, le président aura beau jeu de dire qu’il a su tenir la barre et que la volonté politique l’a emporté sur la peur de la maladie. Et si ça ne marche pas on reconfinera, option toujours possible.  Quant au Premier ministre, il aura joué son rôle de fusible… et si d’aventure il devait « fondre », ce ne serait jamais que dans l’ordre des choses.

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

Laisser un commentaire

  * champ obligatoire

0 réaction à “France : le président préside !”

  1. Aucun commentaire